Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
L'auberge espagnole
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 2 novembre 2014.

oOo

Ca ne dure jamais très longtemps,
Mais ça ne vous aura pas échappé
Ce n’est pas une question de poids ou d’envergure
Ni de volonté
C’est vrai, faut le vouloir, le vouloir très fort
Et quel meilleur vouloir que le désir ?
Avec la meilleure volonté du monde, on ne fait pas mieux que le désir
Le désir qui transperce les mots
Fier javelot qui vibre dans l’air avant de traverser les chairs

Bulles de champagne, ivresse sainte et tutti quanti,
Si vous voulez
Pas trop mon truc, ça
Plus sobrement, je dirais, moi, que ce n’est qu’une affaire de temps bien comprise
Prendre le temps, tout est là
Enfin, pour moi qui vous parle de ce que vous savez déjà

Ceux qui me rétorquent qu’ils n’ont pas le temps,
Je leur réponds qu’ils ne le prennent pas,
Qu’ils le prennent pour autre chose que ce qui nous occupe
Ceux qui se disent débordés, je leur dis simplement
Qu’ils feraient bien d’être débordés par moi,
Au moins de temps en temps !
Enfin, par ce qui nous occupe
Mais ils sont trop préoccupés pour y réfléchir sobrement
Ils préfèrent agir,
S’agiter serait plus injuste

Si l’on y regarde de près, de vraiment très près
Ce qui palpite entre nous
Sans jalousie aucune
C’est peut-être la sobre volonté vouée à l’ivresse,
Voilà le secret sans foi ni loi que je partage
Avec quelques-unes
De plus en plus rares, il est vrai,
Tant le nomadisme amoureux est éloigné de moi

Je ne parle pas de convictions ni de sacro-saints principes
La bagatelle exige ordre et discipline,
Pas pour moi ça
Ni bagatelle ni discipline

Damer le pion aux mythes demande du temps
Echec au roi, je sauve ma reine
J’exaspère l’ennui,
J’aime à la folie les petits riens
Qui nous font le plus grand bien
Je ne parle pas d’une tasse de thé au jasmin
Ni de relaxation high-tech,
Ni de tout un farfouillis onirique
Je ne bride pas l’espoir de m’envoler au-dessus de l’intense mêlée

Je vous parle d’amour sans un traitre-mot pour le dire
Face à face
Avec une femme sans adjectif
Riche de tout ce qu’elle veut bien laisser transparaître d’elle

Prenez le temps d’y réfléchir,
Ne tardez pas
L’amour n’attend pas

C’est une auberge espagnole
On n’y trouve ce qu’on y apporte, et plus encore
Tous les chants du monde y sont les bienvenus
Pourvu qu’à l’aube les amants se sourient
De la musique plein les yeux

Petite musique de nuit qui n’appartient qu’à eux deux
Lente à venir, presque un soupir d’aise
Comme une fanfare encore lointaine qui processionne par les rues ensoleillées
Un matin de grand bonheur
Et qui va de l’avant par les rues tonitruantes
Pour enfin éclater en fanfare sonore

Jean-Michel Guyot
25 octobre 2014

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -