Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Une trilogie pour la France et ses enfants
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 19 avril 2015.

oOo

Chers lecteurs,

J’ ai écrit " Une trilogie pour la France et ses enfants " dans l’ espoir que ces quelques mots insufflent en vous l’ envie de rentrer dans la résistance , ou pour ceux qui y sont déjà la force d’y rester , ironique de parler d’ espoir pour un poète qui écrit à l’ encre de sang noir des poèmes fait de mots avortés ou l’ espoir à été banni depuis plusieurs années.

Entrer dans la résistance , résister , le mots est bien choisi , se battre contre l’ oppresseur élu et toute la classe politique , qui à chacune de leur décision donnent l’ impression de nous vouloir du mal . Oublions les clivages , droite , gauche , soyons citoyens , pas de nationalisme exacerbé , il est juste question de savoir dans quel genre de pays nous voulons vivre .
Je ne suis pas un révolutionnaire , juste un citoyen révolté , qui perçoit les dangers à venir que constitue un peuple divisé et manipulé . Je suis convaincu que seules nos voix peuvent guider les politiques dans la bonne direction .

Citoyens , la France est en danger , Liberté , Égalité , Fraternité , redonnons un sens , une seconde naissance , à ces mots gravés dans notre histoire pour lesquels nos aïeux ont donné leur vie , à nous maintenant de nous montrer dignes de notre héritage .

 Un citoyen révolté
 Un poète révolté
  Orphée


BLEU (S)

Le jour se lève sur une France en deuil
Une mère à perdu ses trois enfants
La liberté , l’ égalité , la fraternité

Qu’ avons-nous fait ?

Le Nain assassin
Les a courtisés
Puis il les a bâillonnés
Pour finir , il les a étouffés
Sous sa fasciste ambiguïté

Avons-nous peur au point de nous ôter la liberté ?

Il a fait sien , les mots d’ un enfant arien
Contaminer , pour diviser , mais pas pour mieux régner
Mais nous sommes là , souder
Citoyens français de toutes contrées
En mémoire , des actes de courage des soldats du passé
C’ est de nos bouches que jailliront les pavés

Quant un peuple est séduit par des idées meurtrières, que reste-t-il réellement de lui ?

Aujourd’hui , une croix gammée
Est inscrite en filigrane
Sur le drapeaux français
Il avait pour seul projet
La construction du chaos
Quant voter rime avec condamner
Seul les animaux n’ apprennent pas du passé

Oserais-je crier aux armes citoyens ?
Au risque de déclencher une guerre civile
Ou une guerre ethnique
Aux armes citoyens !
Aux armes citoyens !
Le seul risque qui existe
Est pour lui , et sa politique

Nos coeurs sont en colère ,sommes-nous prêt à marcher dans la même direction ?

La France à reçu en offrande des mains du Nain
Des bleus éternels
Femme battu , homme battu
Corruption , mensonge et corruption
C’est dans ses propres mains , que ses amis vampires , s ’abreuveront de notre sang
Sacrifier , au nom du CAC 40
A l’ avance , je demande justice pour tous les enfants de France
Et même pour ses enfants

Le théâtre de la vie , une scène de sang
Quand la fiction rejoint la réalité
Bientôt c’ est dans la Seine , et non dans nos veines
Que coulera notre sang

Citoyen , l’heure est venu de te lever
Pour donner écho à ta colère
Dans les mains d’un autre
Car c’est seulement tous ensembles que nous empêcherons
La construction d’une civilisation
Qui n’aura pour but que d’ engendrer le chaos

Se battre pour des idées
Se battre pour ses idées

Liberté , Fraternité , Egalité

Une mère pleure , la France pleure
Car elle a peur pour ses millions d’ enfants
Qui vivent en son flanc
Elle craint , que ce qui reste de son âme
Connaisse la même destinée
Que ses trois aînés


  

LES MOTS DU SERPENT

Il glisse , il mord , ensuite il te dit qu’ il t ’aime

Les fossoyeurs ont revêtu leurs plus beaux haillons
Pour l’ ouverture de la saison de la séduction

Il glisse , il ment , ses mots ne sont que blasphème

Quelle belle langue est la langue française
Sauf quand elle sert à abuser les français

Le séducteur , des aptitudes de caméléon , mais une âme de serpent
Son plaisir , est notre souffrance
Le pouvoir , sa dépendance
Notre révolte , sa future potence

Quand l’ abus de mots nuit gravement à la santé

Il glisse , il ment , il laboure pour ses rêves

Des mots comme poison
Des mots comme antidote
Sa saison de la séduction
Sera celle de notre révolte
Non à la tentation
Nous ne croquerons pas dans ses pommes

Il glisse , il mord , ensuite il te dit qu’ il t’ aime

Nous ne lui abandonnerons jamais la France
Notre " Eden "




D’ UNE MERE A SES ENFANTS

Mes enfants
Ma vie
Ma souffrance

N’ ait pas peur , je suis là
Ecoute ma voix
Elle te servira de repère , de lumière
Dans cette obscurité naissante
Présage d’ une grande souffrance

L’ ennemi élu
Par ses mots , à des millions de français
Il a troublé la vue
Et de leurs mains tendus
En votant , ils se sont pendus

N’ ait pas peur , je suis là
Je sais , je voie
J’ ai déjà vue , et malgré tout je garde la foie
En tes frères et leur chant
La Marseillaise à été écrite à l’ encre de leurs sang

N’ait pas peur , je suis là
Les saints nous ont abandonné
Mais les miens seront toujours prêt à nourrir ta soif de liberté

La lutte est la racine de toutes formes de liberté
C’est une vérité que la peur essaye d’ empoisonner
Mon enfant , transmet se message à tes frères
En précisant , qu’il vient tout droit du coeur la mère

N’ait pas peur , je suis là
Sais-tu pourquoi , moi , France , ta mère
Je ne ressens presque aucune peur en moi
C’ est parce que tu es là
Parce que vous êtes là
Vous êtes ma vie , ma force , et ma seule raison d’ exister
Si un jour l’ aube se refuse à moi
Sachez que ma plus grande joie
Aura été de vous portez
Et de vous aimez

Mes enfants
Ma vie
Ma souffrance


Willy " Orphée " Procida

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -