Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
La sébile de Cybèle
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 19 avril 2015.

oOo

-2-

Une sébile à la main
Cybèle endormie feint la mort sous le chêne dénudé

Des dieux j’ai pris l’apparence nombreuse
Jusqu’au point d’oubli qui décidera de leur sort

Je me dissimule si bien parmi les hommes de noble lignée
Moi, le fils d’ouvriers

J’ai connu les paroles blessantes et les hautes exigences de cuistres
Mieux nés que moi
A la force du poignet, j’ai rangé ma haine
Dompté ma force et traqué l’infâme

Peu m’importe la parole à présent
Je pourrais aussi bien me taire

Seuls comptent et le vent et sa peine
Quand, à minuit sonnant, l’angelot au fin sourire
Pointe sa frimousse

Je me souviens des belles années d’insouciance
Quand l’enfant que j’étais faisait l’objet de tant d’attention
Il y eut le grand verger où tout se décida
Dans le silence de ma conscience d’enfant choyé

La mort est un arrachement
Nous prive un à un des êtres aimés
Nous arrache à eux qui, partis pour toujours,
Nous privent du réconfort de leur présence
Je ne sais presque rien
Rien que cela qui ne fait pas un roman
Ni même une bonne chanson

L’espèce d’acharnement qui me vient dans la parole allègre ou grave
Mais je le tiens de toi, mère
Et toi, père que les ans emportent dans la solitude des années finissantes
Je songe à toi qui fus mon compagnon de promenade
Toujours attentif aux lieux

N’était le chat, n’étaient les fleurs dans le jardin de mon enfance,
N’étaient les musiques, mes compagnes fidèles,
Je serais bien peu de chose dans l’univers décousu
Auquel je ne comprends rien

Je veux bien encore espérer un peu des mots
Qui gravitent dans vos parages
Mais je sais que le monde se fait sans nous
Sans moi, sans toi,
Sans nous tous qui n’en sommes que les figures éphémères
Mais que longue est la douleur,
Cybèle
Et toi Sybille, dis-moi,
Qu’adviendra-t-il de nous maintenant que je songe à toi ?

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -