Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Otrofictif 31
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 31 mai 2015.

oOo

« On va prendre un raccourci »

dit le chauffeur. Et

alors on est entré

par la morgue…

enfin j’veux dire

que la morgue était là

sombre trou qui descendait

et on s’est mis à monter —

J’étais sauvé !

 

C’est PC qui me racontait ça

alors que moi-même je n’allais pas aussi bien

que l’exigeait paterson

 

Comment vous dire :

J’ai eu un malaise

et des complications

pendant qu’Elsie

(une autre Elsie — plus imaginaire encore)

chantait une chanson à la fillette :

Quelque chose comme :

 

Si vous avez des sous

et de souples genoux

vous réussirez dans la vie

ah ! mon ami je vous le dis

les sous c’est bon pour les genoux

et les genoux ça vaut des sous !

 

C’était du moins ce que j’entendais

Une vièle faisait pleurer les mouches

sur des paroles de Richepin pin pin

 

Voyez ce qui se vend : imaginez :

et revenez sur les lieux du crime :

« Ce n’est rien mais c’est grave :

si si ! tu pourras remarcher : toi : moi :

la fillette au doux nom de Cricri :

comprenait : mais pour chanter :

dans le ton : tintin !

 

PC remettait ça : « C’était l’entrée

de la morgue et j’ai bien cru que

qu’on y allait » vous connaissez PC ?

il m’écrivit un gentil email : fiction :

je me suis remis à travailler : mais vous :

savez : que je ne suis pas ce que je suis :

je n’ai pas arrêté de penser à vous :

pendant ce temps Mohammed souriait :

car il connaissait les hommes : et il souriait :

il fallait repenser le monde : ce qui :

ne le changerait pas : « La morgue !

Vous imaginez ma déroute ! On y était !

Et le chauffeur a viré juste à temps !

C’est moi qui vous le dis ! Sinon : on y était :

je ne suis pas surpris qu’ils vous aient fait :

le coup : ils le font à tous ceux qui :

sont fauchés en pleine marge de manœuvre »

 

Soudain le monde rétrécit : il n’y a plus personne :

pour penser à votre place : je suis revenu :

sur une civière : « mais qui peut bien

te vouloir du mal ? »

demandait paterson

à celui que j’avais été

 

Vu l’état de ma guibole

UN POLICIER BLESSÉ À LA JAMBE

la tarte c’est tarte

me dit mon voisin de chambre

LE TERRORISTE EST MORT

un trou au milieu de la rotule

« vous reprendrez vos études de Droit »

paterson m’apporta le journal

mais on n’en parlait plus : plus jamais !

 

j’avais cette ritournelle dans la tête :

 

Suce mon doigt j’ai l’expérience

Je te dirai ce que j’en pense

quand on sera arrivé !

 

PC m’écrivit un gentil email :

qui disait que je l’avais échappé belle :

et il reprenait l’anecdote de la morgue :

sachant que j’étais passé par là :

il écrivit aussi à paterson : l’affaire

n’était pas dans le sac : Elsie n’a :

jamais existé que dans mon imagination.

 

paterson — amusé — mais qu’est-ce :

que tu foutais là : résultat : on n’est plus :

sur le coup : me revoilà à tailler des :

crayons : en attendant : on était :

si près de la fin : quand on sera arrivé !

 

Autant vous dire que j’ai voyagé : un coup dans :

les reins : à deux doigts : et j’étais bon pour :

la dialyse :

 

On a d’la chance si on est deux

et qu’en plus c’est qu’on est heureux !

J’y f’rais des goss’ avec des yeux

plus gros qu’le bide à mords-moi-le !

Et quand on s’ra mort devant Dieu

faudra bien qu’je passe aux aveux !

 

« J’sais pas où c’est que vous trouvez l’temps d’penser à ces choses ! »

 

Et j’y pensais : marre de la rhétorique :

d’ailleurs je ne peux plus courir : fini

de se bercer d’illusion devant un bon film :

je vis parce que je ne veux pas mourir :

je m’occupe l’esprit : je suis le fil :

tendu entre moi et la disparition : pure

et simple : à quoi bon trouver le coupable :

j’en ferais quoi de cette possibilité d’être :

l’autre face de ce qu’il a commis : alors :

que je n’attendais rien de lui : avant :

de connaître dans le détail : sa capacité :

à changer l’existence des autres : par le récit.

 

Je suçais des dragées : en regardant :

par la fenêtre : doucement glissée :

la fillette avait reçu en cadeau : une :

montre : et un bracelet pour la : montre :

qu’est-ce qui lui prend : de me montrer : son :

 

« Vous rêvez tous de tragédies parfaites :

et de comédies sans défaut : je sais : ce :

que c’est : d’en être réduit : à ça : fichtre ! »

 

À la télé, des cons poussaient un ballon.

À la mi-temps : pendant qu’ils suçaient :

des quartiers de citron : je me suis aperçu :

que j’avais aussi perdu mes jouets…

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -