Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Vous êtes Arthur Grolot et vous me faites chier depuis vingt ans
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 7 juin 2015.

oOo

Vous ne savez pas ce que je vais dire… Alors pourquoi attendez-vous ? Quelqu’un vous a dit que j’allais parler de vous ? Il ne vous trompait pas.
Vous êtes Arthur Grolot et vous me faites chier depuis vingt ans.
Nous sommes voisins.
Vous avez épousé ma femme.
Vous lui avez fait un gosse.
Il est comme mon fils.
Je vais vous dire pourquoi je l’ai tué.
Je l’aimais, je l’ai dit.
Je n’avais donc aucune raison de le tuer. Nous allions à la pêche ensemble, sur les bords de la Marne.
Il nous arrivait de louer une barque.
Nous parlions de vous.
Vous êtes un vrai con.
Flic par-dessus le marché.
Il faut vraiment ne pas avoir de vocation pour devenir flic.
Moi, j’écris des chansons pour emmerder le monde.
Ça vous fait chier parce que je suis votre voisin.
Au début, vous étiez embêté parce que c’était ma femme.
Et plus tard parce que c’était comme qui dirait mon fils.
Et puis quelqu’un a chanté ma chanson à la radio.
Ça vous a suffi pour ne plus être embêté parce qu’elle c’était ma femme et lui presque mon fils.
J’ai mis la radio à fond.
En même temps, je devenais riche.
Ça vous embêtait que je reste dans l’appartement où j’avais connu le bonheur avec elle.
Je roulais en Mercédès.
Vous en Renault.
Il faut vraiment être un minable pour accepter les réductions que l’État offre à ses larbins à condition d’acheter Renault.
Un jour de printemps, Gégé et moi on est retourné à la pêche et on a loué une barque.
Il ne savait pas que j’allais le noyer.
Moi non plus.
Vous aviez décidé, faute de pouvoir me chasser de votre voisinage, de déménager pour ne plus me voir.
Elle était d’accord avec vous.
Gégé ne voulait pas partir sans moi.
Je lui ai proposé un suicide à deux.
Il a accepté.
Je l’ai noyé.
Et ensuite j’ai repris le volant de ma Mercédès pour aller enregistrer ma dernière chanson.
………………
Je vous avais dit de pas attendre !

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -