Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Stances pour un siècle épuisé sauvé par quelques-uns
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 9 juin 2006.

oOo

Jean ORIZET

de l’Académie Mallarmé


Stances pour un siècle épuisé sauvé par quelques-uns

publié ici intégralement avec l’aimable autorisation de l’auteur et de MÉLIS Éditions
Les Stances sont publiées dans Le voyageur de l’entretemps.

« [...] le simplisme vertueux, écrit Robbe-Grillet[1], angélique, de nos discours théorisants des années 55 à 75, tout en créant des malentendus graves dans le public, a d’autant plus largement contribué à leur diffusion. Mais à quoi bon, direz-vous, diffuser des malentendus ? Eh bien, parce qu’il est probablement impossible de divulguer autre chose concernant les oeuvres fortes au moment de leur parution, à cause de leur nouveauté trop abrupte et à cause de leur complexité, de leurs contradictions internes. Il n’y a pas de bien-entendu, dit-on en informatique, en dehors de ce que savait déjà le destinataire du message, ou du moins ce dont la probabilité était déjà très forte pour lui. »

Mais Robbe-grillet omet de dire qu’il y a des oeuvres simplifiables et d’autres qui ne le sont pas, si sa théorie de la nouveauté est encore valable, parce que ces oeuvres sont moins reconnaissables. Il faut un minimum de reconnaissance pour inspirer la simplification qui explique en termes clairs ce qui s’écrit autrement. Bernard SAULNIER, un écrivain canadien, dit quelque part, en substance, qu’il y a des écrivains qui écrivent de manière compliquée ce qui est simple, et d’autres simplement ce qui est compliqué. Voici deux temps à saisir au vol des littératures. - Cette capacité pulsatoire qui scande le voyage au fil d’entretemps donnés comme instants impossibles à saisir et à rémémorer autrement. Ces Stances font le tour. Qui, écrivant, ne s’y risque pas un jour, quitte à simplifier ? Reconnaître, c’est se reconnaître, entre le fil interminable des littératures et celui, plus prompt à se rompre sans prévenir, des amours et des amitiés. Patrick CINTAS.

[1] Romanesques  : Angélique ou L’enchantement.

Stances pour un siècle épuisé sauvé par quelques-uns

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -