Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
De dieux choses l'une
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 28 février 2016.

oOo

Une parole, ainsi, demeure à l’écart
Parole de l’écart qui n’écarte pas,
Ecartèle plutôt le vide qui s’y risque

Ne demeure que le souffle du matin
A l’approche du vide insignifiant
La tempête n’est pas mon fort

J’ai voyagé de femme en femme
Toutes très humaines
Toutes des êtres humains
Suis-je donc si difficile ?
Que leur manquait-il ?
Que me manquait-il donc en leur présence ?

Il y a cette parole entendue naguère dans un livre :
Fais en sorte que je puisse te parler
Je n’ai pas su parler
Je n’en ai pas eu le goût
Mais ce n’est pas le mutisme

Une parole altière rencontre une haute parole
Qu’advient-il alors ?
L’entretien se prolonge jusque dans les silences
Que l’un ménage pour que la parole de l’autre
A son tour puisse entendre

Les dieux sont partout
Je sens leur présence en toutes choses
Depuis l’enfance
Ma conscience aiguisée n’est pas à l’affût
Nul besoin de circonstances
Des lieux suffisent que la parole après coup éclaire

Le monde est dans la nuit
Les passions sectaires s’aiguisent
Je ne serai pas la meule qui affûte le couteau
Ni le couteau

Enfant, une grande passion m’animait
Je désirais entendre le monde résumé en une courte, très brève formule
C’eût été délivrance
Carmen, Zauberspruch

Il aura fallu tout le train du monde
La perte d’une maison
La chute des hauts murs
Pour que la perte prenne tout son sens
Dans l’ailleurs d’une vie rangée
L’école et ses tumultes furent un désastre sans appel
Personne ne m’appelait, je n’étais qu’un nom

A présent demeure
Au-delà de toute présence
L’absence, seule, est réelle
Elle configure l’espace environnant
Je demeure à l’écart du grand vide
Un arbre pousse en moi depuis l’enfance
Ce cœur du monde
N’attendez de moi aucune prière, aucun rituel
Les dieux se rient de qui les honore
Entre quatre murs

De dieux choses l’une
Les choses et les êtres en passent par eux
Qui se passent et des unes et des autres
Là est leur absence concordante
C’est la parfaite discordance des temps
L’impossible ajointement
De la présence et de l’absence
C’est la présence faite hommes en l’absence des dieux
Pas de parousie,jamais
Rien que toi et moi qui nous tenons à l’écart
Dans parole donnée
A qui veut l’entendre

Jean-Michel Guyot
19 février 2016

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -