Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
La morale d'un aphorisme
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 19 février 2017.

oOo

« Qui reste dans l’ombre » pensai-je soudain en cherchant une phrase. Puis arrive comme par surpriseest lumineux en diable. Cet italique imprévu justifie la première partiede la phrase. Qui reste dans l’ombre était comme un tremplin d’où sauter sans savoir dans quelle conclusion se ferait l’aphorisme. Car c’est un aphorisme qui s’est construit là sans que je l’aie voulu. Quelle morale en sort ou pensée en tirer ? Ce lumineux en diablequi s’est imposé a squatté l’italique seul requis par moi pour compléter icile sujet de la phrase de son prédicat. Lequel prédicat eût pu être tout autre par exemplea l’âme du velours ou bien aime les parapluies. La morale d’un aphorismeest souvent dans l’écritl’imprévu prédicat péchésans hameçonparmi les italiquesperversdu langage.

 

L’oubli est la plus belle ardeur

Breton et Soupault (Les champs magnétiques)

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -