Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Back to Black
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 17 septembre 2017.

oOo

BACK TO BLACK

 

 

et nous sommes souls de musique balançante et de deuil

de deuil balançant de musique et de deuil

noir vers le

noir vers le

 

tu as onze ans déjà ta voix grave

tu es juive tu es vierge tu chantes grave la vie grave sans la connaître

ni connaître l’alcool qui te tuera

 

ou bien est-ce ta vie seule et l’alcool de ton chant qui en cendres te tue

et l’arrêt soudain de l’alcool qui te tue

 

si jeune ayant tout chanté tout vécu

sans urne sous ton peuplier-lilas

tragique déité

 

sur scène balançante aux portes du temps

sous ton fard égyptien et tu n’as que vingt-sept ans

 

noir vers le

noir vers le

 

et n’eus que vingt-sept ans sous ton fard égyptien

sur la scène soule en Illyrie aux portes soules du temps

 

chevelue déité

morte cent fois sous ton noir peuplier-lilas

ayant tout chanté si jeune tout vécu

 

et l’arrêt soudain de l’alcool qui te tue

ou bien est-ce ta vie seule et l’alcool brûlant de ton chant qui te tue

 

sans connaître l’alcool qui te tuera

tu es vierge tu es juive tu chantes grave la vie grave sans la connaître

tu as onze ans déjà ta voix grave

 

noir vers le

noir vers ce

deuil balançant de musique et de deuil

et nous sommes tous souls de balançante musique et de deuil

 


 

 

BACK TO BLACK TRANCE REMIX

 

 

et

ce pompeux salon chargé de mon impatience

parce que tu n’y arrives pas

comme si

morte cent fois sans urne loin de nous sous ton noir

peuplier-lilas

sous ton noir peuplier-lilas

sous ton noir peuplier-lilas

tu verses un noir lilas

déjà de ton vivant

sans urne loin de nous jeune peuplier-lilas

veuve de tout veuve de toi

de la mort que tu seras

et restes pour nous

qui

vivions et

(déité)

vivons à jamais de toi

et de ton noir lilas

sur une éternelle scène serbe serbe

en Illyrie


 

 

(BACK TO BLACK)

 

 

Orage, pluie : je pense à ton fard d’Isis, enfin sortie du feu.

Grosse pluie ; battante : une joie. Et l’orage muet illumine notre nostalgie, ramant dans un ciel vert, presque obscur, d’un long éclair soudain, qui incendie nos nuits.

 

Le mythe, tu le fus par l’alcool, le hasard et le restes à jamais, mélodieux orage (Isis-archétype chevelue) pour nous, tous.

 

Femme-femme. Femmme ! Sainte ; comme l’eau de vie. Vierge éclair, et pluie verte.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -