Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Un tapis
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 24 septembre 2017.

oOo

Les escaliers sont raides qui mènent au grenier. Le sommet de la maisonnée se mérite. J’en ai les mollets durcis, mais mon souffle ouvre le passage, comme s’il me portait.
Je pousse la porte de bois clair. Elle est si sèche, elle grince sur ses gonds, résiste vaguement à ma poussée.
J’entre. L’espace est libre, nul objet massif n’encombre le grenier. Un seul objet gît en son milieu.
A vue d’œil, dans la pénombre, c’est un tapis rouge carmin enroulé sur lui-même, posé à même le sol. Par la lucarne, un jet de lumière douce tombe dessus, les poussières dansent dans ses rayons.
De petits crissements se font entendre, comme c’est bizarre ! Ils sont réguliers, presque imperceptibles, témoignent d’une présence indécise. Quelque rongeur, sans doute.
Mais voilà que le tapis frémit. Il s’agite de plus belle, remue, comme secoué par une présence en son sein. Je reste coi, intrigué, vaguement inquiet. Les crissements ont cessé, je m’en aperçois maintenant. Je retiens mon souffle.
Le tapis ne remue plus. Il faut que je voie ça de plus près. Je me penche, pose un genou à terre pour le dérouler. J’ai beau m’en saisir à deux mains, pas moyen de l’ouvrir Il résiste. Je recommence, tente de le dérouler d’un coup sec. Peine perdue. Il est comme scellé.
La lumière ne cesse de l’éclairer, je respire à pleins poumons les poussières, je suffoque. J’ai soulevé bien trop de poussière. Il faut que je recule un instant. Le tapis n’a pas bougé d’un pouce, et moi je suis couvert de poussière grise.
Je frotte pantalon et T-shirt noirs, ce faisant, je ravive le nuage de poussière suffoquant. Je recule encore et encore, pour échapper à la poussière. Me voilà à deux pas de l’ouverture de la porte.
Je n’ai pas dit mon dernier mot. Je veux voir les motifs de ce damné tapis enroulé sur lui-même.
Mais comment faire ? Les crissements ont repris, toujours les mêmes.

 

Jean-Michel Guyot
17 août 2017

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -