Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
La marche entre les draps
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 26 novembre 2017.

oOo

Un immense champ de grands draps blancs suspendus à des cordes à linge, qui dansent dans le vent chaud et sec. Ils ont une odeur de pain tiède - que le soleil leur a donné.

Le soleil s’est inséré jusqu’en le moindre interstice de leur texture.

Ils s’agitent, se soulèvent, s’envolent, et cherchent, dirait-on, à nous enlacer ; ce-faisant, ils nous empêchent d’avancer et, même si leur odeur lumineuse et tellement propre nous enivre, ils nous angoissent, nous contrarient en freinant notre progression.

Certains finissent par s’enrouler autour de nos corps qui luttent contre leurs plis un peu rigides et par nous empoigner pour nous faire tourner telles des toupies, au point que nous sommes saisis de bouffées de vertige qui ne sont guère loin de nous renverser.

Pour quelles raisons ces rangs de draps tous de même taille, tous si semblables essaient-ils de la sorte de nous ralentir dans notre fuite ? Mystère.

Tout ce que nous savons, c’est que ce champ ne semble pas avoir de fin. En suivant l’une des cordes pour éviter de se faire happer puis chahuter par quelque pan de toile, nous réalisons non seulement que celle-ci est longue comme un jour sans pain mais que, de surcroît, lorsqu’elle prend fin, c’est pour être tout aussitôt relayée, dans son exact prolongement et seulement au-delà d’un très bref espace de terre rosée, par l’extrémité d’une autre corde de nylon mêmement chevauchée de draps pendants agités par la brise râpeuse.

Ceci pris en compte, nous ne voyons plus d’autre solution que celle de suivre cette mince allée perpendiculaire qui interrompt brièvement l’interminable ligne de corde et de draps) droit devant nous, jusqu’à la marque de l’horizon incalculablement lointaine où, là encore, nous n’apercevons que deux minuscules haies de linges qui enserrent en étau mouvant le bombement à peine marqué d’un dos d’âne qui plonge, aussi ridiculement réduit que le reste.

Nous échangeons quelques furtives œillades d’appréhension : que faisons-nous là ?

Verrons-nous jamais la fin de ces séries de rangées de cordes, de voiles dansants et de piquets plantés en terre qui se répètent, et que nous longeons en piétinant courageusement le sol aride, semé de replis et de gros bourrelets qui nous paraissent grimaçants - presque une croûte ?

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -