Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Lilotte de la Busserine V
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 2 septembre 2018.

oOo

La mignonne marseillaise de la Busserine me fait chanter de plaisir… il faut que j’en convienne dans une gamme haute. Les panards que nous prenons ne m’empêcheront pourtant pas de faire mon boulot. Autant celui que Le Cintas m’a confié, que celui que je me suis fixé.

Cette jeunette inconsciente pense que son Karim allah Braquemerd est sur le voilier qui s’apprête pour rejoindre l’élément liquide. Les deux marins, le John et le Jim ne fréquentent plus les bars de la ville et peignent la coque d’une couche de sous-marine. Aucune trace du Karim. La Luce va et vient, tout ce qu’elle dit je le sais, tout ce qu’elle écrit je le sais aussi. Quant aux lettres qu’elle reçoit, supposément de son Karim je les ai apprises presque par cœur. Normal : moyennant finance légère, le Jim me refile depuis plus de deux mois tout ce qui se passe sur le Long John. Si elle existe, j’aimerai bien connaitre la planque de l’allah Braquemard de Lilotte.

Surtout mettre la main sur son fumeux et soi-disant fameux plan écrit dit-elle (Luce) dans un nouveau langage antijuif anticapitaliste antipaganiste antipoétique Un plan qui détenu par le musulmenteurs leur permettra d’anéantir la crétinté, pardon la chrétienté.

Avec Luce comme premier objectif, si le Karim est toujours vivant et si ce putain de document existe, je les trouverai tous les deux. Diantre, que de sis !

Il y a un passage d’un enregistrement de Luce, alors qu’elle pensait à haute voie et que Jim enregistrait en douce, qui me plait bien. Cette nana devenue terroriste par amour ou par connerie dit parfois des choses qui m’intéressent au plus haut point. Je la cite :

« non mais écoutez ce péteux !... : : : " faut aimer la France, son drapeau et son hymne… " - hé ben non… ! foireux… ! moi j’aime pas la France : et tu sais pourquoi hé proxo… ? : : : parce que c’est pas une république : lis Rousseau avant d’ouvrir ta fiole à poison libéral… »

Une véritable anar, une pure. Une qui sait que tous les pays, les royaumes inclus, sont des raies publiques et que les enculages y sont foison. C’est pour ca que je la rejoins. Cela me sera facile de la convaincre, quand on a commencé à tuer, on y prend gout. La Luce travaillera pour moi. Pour meilleure preuve de sa malléabilité, malgré son amour pour le Karim elle est tombée dans les bras du dit Jasmin. Elle n’est pas aussi conne qu’on puisse le penser la Luce, elle a déjà supposé que Karim était mort, et que son assassin probable serait le manchot de Karogne. Bien avant de s’être débarrassé de Jasmin !

Et dans ce kaka-là, qui aurait écrit les lettres ?

Depuis quelques jours je sais que je suis surveillée. Et par qui ! Le crétin au cube de Moreno doit être en embuscade, si les anti-anarterrostites espanches ne sont pas sur le coup, je veux bien me convertir en pin gouine de la Terre Adélie. Et si Moreno dit El Rubio traine son abominable tarin dans le coin le sergent Tupala doit le suivre.

Le Tupala, officieusement garde civil est en réalité Jésuite, un dur des services secrets du Vatican. Je m’en suis rendue compte à un détail qui m’avait frappé avant de me le faire confirmer par une enquête plus approfondie. Ce dernier mot ayant sa parole dans son affaire. Oui, un détail.

Le personnage que Luce a rencontré (par hasard ?) dans un bar de Saint Jean de Luz ne peut s’empêcher de regarder les jeunes enfants. Et quand pour sa grande joie ce sont des garçons, il bande, mais alors il bande ! La bosse de sa braguette devient remarquable, autant que celle qui a attiré Lilotte sur une photo de presse montrant Karim. Signe évident de l’allégeance au Saint Office, la bandaison pédophile devient, hélas, de plus en plus mal vue par les crétins normaux, pardon chrétiens normaux.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -