Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Perspectives sérielles - Domaine de définition de la sériographie - Chantiers 14 et 15
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 9 septembre 2018.

oOo

Parler de « sérialisme » est toujours un peu abusif. J’avais un paquet de dossiers qui se rattachaient plus ou moins directement à cette idée de série et à l’idée sérielle.

Il y avait une anthologie de la série qui avait vocation à rassembler en une base unique une quantité indéfinie de citations d’emplois du mot « série » par des auteurs généralement francophones, le problème de la traduction n’étant jusqu’ici pratiquement pas appréhendé par la sériographie. Ce projet a pris la forme des « Anthologies sérielles » qu’héberge généreusement la Ral,m depuis plus de dix ans.

Il y avait des essais musicaux, de plus en plus nombreux. J’avais à présent deux séries, l’une liée à Joe et l’autre à Aglaé, deux personnages polaires comme on peut se l’imaginer. Ces essais étaient loin d’être aboutis mais ils ponctuaient une pratique de la dodécaphonie qu’on pourrait qualifier de méditative, même si je n’en ai développé cette compréhension que trois ou quatre ans plus tard. Je m’essayais à de petites polyphonies. Je combinais logique sérielle et boucle séquentielle.

L’archéologie de la série, c’était le plus difficile pour moi. J’avais le sentiment de m’engluer dans des démonstrations sans horizon. Il fallait que je me débarrasse de tout un verbiage contracté dans la bouilloire universitaire mais je ne savais pas comment m’y prendre. J’ai entamé des chronologies très lapidaires. Il manque encore une approche proprement structurale à cette sériographie dont j’ai surtout développé le cheminement diachronique (ou historique, comme on voudra).

Il est assez logique que les chantiers poétiques qui se sont ouverts à cette époque aient été marqués par le gigantisme et la prolifération. Il fallait reprendre Rien pour le multiplier par l’espace de la page numérique, si l’on peut parler de « page numérique ». Une page qu’on puisse indéfiniment dégrader, en fait.

Quant au poème d’Avec l’arc noir, il fallait le reconstituer entièrement, tant ses membranes en étaient restées dispersées aussi bien dans des archives mal entretenues que dans ma mémoire défaillante.

Sous le coup d’une grande inquiétude, mû par un espoir immense cependant, je me suis pris à écrire un fascicule qui avait vocation à mieux cerner ces fameuses « perspectives sérielles ».

Je ne l’ai pas repris, ce fascicule dogmatique. C’est la structure sérielle de la sériographie qui est en cause.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -