Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Enfense
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 11 avril 2007.

oOo

Enfense
Jean-Paul GAVARD-PERRET

Au commencement était le verbe. Au commencement fut donc le mensonge où nous fûmes immergés comme nous fumes noyés par les mères, et pliés par les pères, depuis le premier jour dans l’argile du ventre et l’écume de la loi par l’oralité de la plaie béante. Des premiers feux au dernier mot lui aussi dérouté, nous sommes donc livrés à la seule errance car jamais on efface la peur au ventre. Ce sont ces voix qui parlent, se couchent en nous, nous enivrent de leur mensonge dans ce centre miné, en cette panacée. Nous sommes ainsi refaits par les " mots salauds " qu’a évoqués Artaud. Nous sommes ces garnements au totem étranglé comme un membre dans une poche, au totem crevant de ventre face à un sexe-mère ouvert par la clé d’un patron-minet qui lui-même nous cloua dans sa tête. Mais voilà le danger : qui les renie s’y accole au plus près, pénètre dans les fissures de leur roche et leur fosse commune d’où semble jaillir une perfide infiltration de lumière. Ainsi la secousse des corps livrés à l’éternel retour, à cette jouisseuse de flûteuse de Haarlem. A l’infini la dérive qui érode le temps et empêche de le vivre sinon à brûler sur le squelette. L’empreinte humide des bouches reste béante, huileuse, c’est l’onguent qui écorche notre honte d’être le jet coulé, le dégluti.
Nous sommes au mieux ces tulipes fanées dont la tête tombe. Révérences, révérences parlées. Dans le corps le blessure du baume et de l’onction. Dans les poils de leur sexe c’est l’effrayante couronne de bois qui croît sans cesse. Autour la sciure jamais ne se balaie. Pour survivre, nous mangeons des choses, des matières, nous mangeons la honte par laquelle tout a commencé. Ceci est le nom de l’aube, son crépuscule.

Dès lors que reste-t-il de nos amours sinon l’Image :

L’image
crée le miroir
Le miroir est l’image de l’image
Il est des jours
où il faut y renoncer
Parce qu’il y a une erreur au fond
Et une autre à la surface

Entre les deux l’absence
écorce éraflée d’une femme impossible
(marie ou Marie-Madeleine)
et dont personne ne peut triompher

Pour voir un diaporama, cliquez sur les images :

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -