Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Personnages
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 23 décembre 2018.

oOo

A l’intérieur du concept périmé, au sein de la modernité - la modernité dans toute la splendeur de sa mobilité narrative - une galerie de portraits tous plus distincts et singuliers les uns que les autres évoquent la littérature.
La littérature et le monde.
C’est tout d’abord une personnalité historique qui émerge, des champs de bataille, du forum et de la plume, c’est un homme qui s’apparente à un prisme et qui rejoint, ensuite, la scène d’un autre théâtre où il joue son propre rôle, c’est-à-dire le rôle principal.
Le grand général au crâne lisse comme du métal est seul, là, maintenant, le divin Jules, descendant de Vénus, tâche d’avoir l’ascendant sur le mouvement de l’histoire. Et sans doute sur lui-même. Doutes, convictions, transgressions, ambitions ... l’équilibre est là, se désignant légitime.
Personnalité, cursus, physionomie ... matière ou impression laissée dans le temps. Et dans la tête du lecteur.
Jules César est une incitation à la poursuite de la narration ...
Une nouvelle subjectivité narrative fait son apparition, là, maintenant, en la personne du vicomte de Valmont. L’assurance masculine issue des privilèges consacre la plupart de son temps à la séduction, en concurrence avec la marquise, jouant à merveille aux échecs ... les femmes ou pions tombent successivement dans une distraction ou divertissement constant, devenu mécanique ... naturel ... le charme de l’esprit, l’esprit du charme agissent de concert pour parvenir au succès ...
Mais une autre créature narrative fait alors son apparition, modifiant bien des plans - peut-être également ceux de la narration … - , surgit ainsi, incarnant de la matière affective à l’état brut, une enveloppe de chair tout en contention dont la bonne éducation et le hiératisme ne vont pas tarder à connaître une déflagration unique, celle de l’attraction pour un homme inattendu, celle de l’attraction pour l’imprévu ... auquel il faut résister ou s’abandonner totalement.
La seconde hypothèse annonce son écume, une vague épaisse, grandissante, monumentale, une écume qui emporte le vicomte … Madame de Tourvel transforme l’homme en homme, la matrice du jeu d’échecs en est reconfigurée.
Tout comme celle du monde et de ses normes, du monde et de ses conventions, avec la trajectoire, avec le cursus d’un homme, d’une conscience narrative nouvelle qui vit les événements de manière sobre, de manière pleine, de manière subjective, oui, profondément subjective, échappant à toute forme d’adjectivité, toute forme de questionnement … Meursault est aussi net que le soleil, que la géométrie de la nature, oui, Meursault est l’affirmation incessante du mouvement intentionnel. La phénoménologie inversée … Il traverse tout, oui, son organisme, physique et psychique, absorbe toutes les formes, qu’elles soient urbaines, humaines, animales …
Le narrateur moderne est supplanté, maintenant, par un autre narrateur qu’il faudrait sans doute écrire avec une majuscule, un narrateur qui écrit aussi à la première personne …
Naturellement …
Il s’agit, bien entendu, d’une conscience narrative singulière, d’une conscience en marche, chargée d’un passé et probablement d’une certaine expérience, en étroite connexion avec cette vaste entité abstraite qu’est la littérature et dont il parle souvent.
A l’intérieur même de la narration.
Son identité civile est inutile.
Son apparence physique est à deviner, quelques détails affleurant, ici et là. Il avance, oui, toujours. Comme la littérature. Il est sans doute trop tôt, bien trop tôt pour se risquer à une interprétation crédible sur la finalité de ses intentions, encore moins sur son destin.
Le Narrateur ne serait-il pas le concept du personnage lui-même ?

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -