Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
La plénitude
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 19 mai 2013.

oOo

La plénitude d’un sentiment amoureux n’est donnée que dans la plus grande intensité d’un ressenti qui vient, se jette même, au-devant d’un pressenti : c’est elle, c’est lui…

Tout ressentiment est alors comme effacé, pour un temps, un temps seulement : il s’efface devant la figure nouvelle, celle qui, enfin promesse d’avenir, se donne au jour le jour d’abord, comme au compte-goutte.

Il y a là un paradoxe : la fulgurance du sentiment, la certitude d’avoir enfin trouvé se heurte fatalement à la nécessité de construire une vie à deux, faite d’efforts et de ruses, de calculs indispensables et de décisions lourdes de conséquences.

La plénitude est d’abord ressentie émotionnellement et intellectuellement, le moment physique vient après, il est décisif : des mots, des pensées, des émotions sont alors vécues en acte en faisant l’amour, puis vient le moment où les coeurs chavirent, ne sont plus que corps dans le cœur à cœur à fleur de peau.

L’intensité d’un sentiment n’est qu’un révélateur de ce dernier, son acmé, et la plénitude un temps donné parmi d’autres tout aussi importants et vitaux.

De l’amplitude d’un sentiment, on peut dire qu’elle est inversement proportionnelle à sa fréquence, comme en acoustique !

En d’autres termes, l’on aime un peu ceux que l’on est amené à fréquenter « mollement », c’est-à-dire sur un mode mineur où ce n’est pas toute notre personne qui est engagée.

L’amour pour un seul, pour une seule, en revanche, voilà qui n’est ni banal ni fréquent !

A l’opposé de l’amour pour un seul ou une seule, il y a la dispersion du sentiment qui équivaut à sa dilution : on a de l’affection pour un tel et une telle.

L’amitié et l’amour ont ceci de commun : l’une comme l’autre ne s’attachent qu’à un seul ou à une seule.

Bien sûr, on donne son amitié à plusieurs personnes, mais chaque amitié est singulière, traversée d’histoires vécues en commun. D’ailleurs, les plus grandes amitiés sont celles qui se sont affirmées dans l’Histoire, à la faveur d’événements tragiques au cours desquels chacun et chacune ont fait preuve de courage et de constance, parfois loin l’un de l’autre. Souvent une amitié en amène une autre : je songe à Blanchot coupé d’Emmanuel Levinas interné dans un camp de prisonniers français pendant la Deuxième Guerre Mondiale et qui s’est lié à Georges Bataille.

Il y a aussi les groupes de copains, l’amitié collective. C’est la plus fragile, la plus inconstante. La vie disperse les copains et les copines aux quatre coins de l’existence. Les opinions divergent, les personnalités s’affrontent ou bien s’éloignent purement et simplement l’une de l’autre.

La plénitude… Il ne faut pas la rechercher constamment : ce serait comme vouloir ressentir un orgasme en permanence : ce serait invivable.

Par plénitude, il faut entendre deux choses essentiellement : la présence pleine et entière, en actes et en paroles, de la personne que l’on aime et qui nous aime, toute entière tournée vers nous, rien que nous, mais aussi la jouissance, l’expression émotionnelle et physique d’un bonheur d’exister en compagnie d’une autre personne qui nous comble…

Cette plénitude-là n’est réelle que si le comblement est réciproque : avoir plaisir à faire plaisir est aussi important qu’avoir du plaisir pour soi.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -