Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Champ libre
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 26 mai 2013.

oOo

Dans le chant - dans son absence même - trouver une voix qui montre la voie vers le chant encore inactuel.

Dans tout chant, la musique est en avant : elle appelle la voix qui répond à son appel en se mettant en avant.

Concomitantes dans l’écoute, la mélodie et la voix se distinguent nettement de l’accompagnement musical qui ne leur sert pas de toile de fond, mais, par ses nuances propres, relance constamment le jeu de la voix dans la mélodie qui s’imprègne de la voix.

Quand il y a un reste, quand la voix excède la mélodie, comme dans le flamenco, cette merveille ou bien encore dans un talking blues écorché à souhait que j’aime tant, c’est l’humanité, toute l’humanité du chanteur qui parle dans sa voix : la mélodie n’est pas alors prétexte à vocalises virtuoses, elle ne dispose pas le chanteur au jeu, délicieux par ailleurs, des enjolivements et des vibratos, des trilles et des gazouillis, elle expose l’humain à la fournaise de passions tout humaines. La mélodie, alors, est comme un thyrse vivant et vivrant qui virevolte dans l’espace musical environnant créé par le dialogue amoureux des instruments avec la ligne mélodique chantée-parlée, comme chez Jacques Brel, le grand maître du chant excessif, de la voix qui susurre, gronde, marmonne, déclame, déclinant ainsi toutes les nuances de la voix à des fins expressives qui excède l’homme Brel ivre de plonger à corps perdu - cœur et tripes - dans un bain d’humanité brûlante qu’il partage avec ses auditeurs.

Un thyrse, disais-je : la mélodie s’enroule autour de la voix maîtresse, elle sert la voix qui parle et non l’inverse, inverse que nous entendons - pour ma part avec moins de plaisir - dans le chant académique qui toujours propose un jeu de miroir dans lequel la voix se veut le pur reflet de la mélodie.

Jean-Michel Guyot

15 mars 2013

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -