Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Livres lus dans l'enfance
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 2 juin 2013.

oOo

Je ne pourrais pas vous raconter les livres que j’ai lus étant enfant. Il faudrait le demander à l’enfant. Je demanderai à l’enfant ou je ferai semblant ce qui revient au même. Mais ceux que j’ai relus je peux vous en parler en toucherai deux mots sur eux à cet enfant. Mais je ne suis pas sûr qu’il se souvienne d’eux de cette façon là que je les ai relus. Mais ceux dont j’ai à peine retenus l’histoire et n’ai jamais relus il les a oubliés lui aussi c’est logique. Un parlait d’éléphant savant comme un savant mais comme un éléphant. Un autre racontait l’histoire d’un grand tigre et d’une chambre avec des vénitiens pour voir ou guetter au dehors non l’arrivée du tigre mais de méchants blancs. Je ne me souviens plus de quoi parlait l’histoire mais depuis à travers mes propres vénitiens je guette un tigre blanc qui rôde autour de moi. Comme l’enfant-lecteur qui rôde autour de moi avec son éléphant et sa trompe-douceur et sa force savante et les palmes humides de la jungle autour. Lecture humide et verte avec ses animaux savants comme le texte lu pendant l’enfance. Ses contrebandiers et chasseurs de gentils inquiétaient délicieusement l’enfant-lecteur. Le tigre avec ses vénitiens et l’éléphant avec ses rassurantes et blanches défenses comme des bras blancs sortaient du bestiaire des livres pour enfants qu’on ne relit jamais ne l’étant plus qu’un peu mais qui d’être oubliés se plaignent sont en nous stories bien vaporeuses. Mais des luxuriances et de petits appels d’oiseaux multicolores d’yeux qui nous épient entre les lames-palmes des pages perdues. Entre les vénitiens du tigre inquiétant et le barrissement tendre de l’éléphant. Je ne peux vous conter ces livres lus enfant mais vous faire rôder cette odeur de l’enfance et vous faire guetter nos terreurs envolées et donc inoubliables

Pour une bonne part, l’art du narrateur tient à ce que l’histoire qu’il nous rapporte se passe de toute explication.

Walter Benjamin(Le narrateur)

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -