Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
La belle et la bête
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 17 novembre 2013.

oOo

La caresse est le produit d’un long polissage de la bestialité.
Pierre Reverdy

Le feu dévorant, contenu, continué
Qui palpite dans le foyer des rêves,
Proche, si proche enfin du lard et du cochon

Nourritures terrestres, si terrestres
Que le ciel en pâlit d’envie

Le feu dévorant retient,
Retient la leçon des rêves qui se perdent
Dans ses flammes,
Le seul spectacle, le seul,
Dans lequel nous souhaitons nous jeter

Le feu dévorant
Contient la belle
Arrête la bête
Ne consomme rien que lui-même, énergie éperdue,
Dépense inutile, dépense dénuée de calcul,
Dépense, folle dépense
Qui dispense joie et angoisse

La belle n’en peut mais
La bête acquiesce, se repaît
Repasse par les affres du feu élu

La belle danse dans les yeux de feu de la bête
La belle dans la bête
La bête dans les yeux de la belle qui n’a qu’une idée en tête,
Chair fondue, fondante sous les dents de la belle qui mange la bête
La bête, la bête qui, d’un cheveu, manque à l’appel de la belle,
Cernée, avalée, engloutie, digérée, déféquée,
La bête poilue, fourchue, cornue, trapue, ventrue, fourbue, fichue, foutue, goulue

La bête aux abois surgit
Dans les bois du cœur, dénuée de chants, privés de murmures, dans le silence murée, mûrie
Aux aguets encore, lovée contre le parfum profond des bois qui s’avancent

Femmes-fleurs dans la clairière entament un chant profond
La futaie se tait, les taillis jaillissent
Lames de verdure,
Armes folles trempées dans la sagesse des larmes

Mel et fiel confondus
Amertume des jours perdus
Dans une langueur abstraite
Un souvenir ému
Un temps nouveau qui tarde, tarde, tarde,
Darde ses rayons froids encore

Engelures d’amour
Catapultent dans la stupeur

Givre de la présence
Neige éternelle des regrets
Grimaces mauves de l’épouvantail gelé
Jeté sur la plaine
Battue des vents

Loin encore, ignorant les prés découverts,
La renarde pointe le bout de son nez,
Hume la fraîcheur de la clairière en fleurs
Dans la nuit étoilée
Mais la lune rousse ne veut voir que la flamme de sa queue,
Ce panache roux qui prolonge l’instant de sa quête,
Ce pinceau qui remue l’espace de la noirceur-abri

La nuit n’est pas cette palette assourdie qui veille sur la venue du jour éclatant
De fraîches couleurs en attente d’éclat flottent dans les yeux des bois, le jour venu,
Mais la nuit n’a pas de ces délicatesses,
Annonce un autre monde
Où le noir souffle la couleur
Comme l’amante pressée souffle la bougie

Nuit et jour,
Chaque bête,
Chaque plante
Et jusqu’au souffle qui peigne les cimes
Respirent le calme trompeur

La bête cherche la belle,
La belle trouve la bête
Dans un combat décharné, la belle dévore la bête,
Recrache la glue de son souffle,
S’allonge dans les fleurs
Et digère l’attente.

Enceinte de la bête,
Nourrie d’elle,
Convoitant le moment où la bête surgira de ses entrailles,
A son tour la dévorera

Cycle sans fin des faims,
Abandon renouvelé aux charmes errants,
Et point d’usure à la pointe du vent,
Mais un grondement sourd, un froufrou désarmant, un souffle, un sifflement,
L’attente encore
Dans les corps débordés
Dans les cœurs débordants
Dans l’humide de la forêt promise au feu
Dans le trouble sans nom

Jean-Michel Guyot
9 novembre 2013

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -