Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Germination
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 septembre 2014.

oOo

Lent le fruit
A la graine promise
Qui donnera des fruits

Les ébauches ne s’agrègent pas, se détruisent en série
Fournaise, malaise

L’arbre, en une débauche de sève
Feuillé, nu, arbre toujours

Intense, la floraison,
Jamais ébauchée,
Là dans l’emblée de sa perfection

Puisse ton corps,
A l’image de ce bleuet dans le près,
Fleurir en beauté sereine

Pérennité d’un sourire gravé dans l’être,
Signe de connivence,
Astre habile utile aux navigateurs
Un périple en appelle un autre
Une forme pérégrine, jamais chagrine,
Pose son regard fécond sur la passante fertile

Une idylle se dessine
Sybille l’ignore, écume dans la solitude délirante
Il ne faut pas s’y méprendre,
Les méandres, les courbes et les cycles ne se rencontrent pas,
Ne se croisent pas,
Annulent leurs énergies plutôt
Paquet de passé qu’on se passe pour gagner
Un peu d’argent, le paradis, de quoi manger
C’est selon l’humeur du temps

Aux époques prospères la production,
Aux périodes de calamités les saccages et les pillages
ZuerstkommtdasFressen, dann die Moral !

La passante et le bleuet s’ignorent encore
Plus pour longtemps
L’onguent des stances
La piqure du temps
Le prurit à venir
Tout s’emballe, conspire une renaissance
Sourire, fin sourire de la passante
De passage dans le marché aux fleurs
Devenu désert

Les pointes de ses seins
Le bouton de son sexe
Sentent affluer le sang
Qui conflue dans son cœur battant
Consentant, le corps exulte

Sève rouge, arbre naissant
A l’astre du jour promis dans le pré souriant
Pas un brin d’herbe ne tremble,
Pas un brin d’herbe qui ne frissonne d’abondance
Les signes abondent dans une ronde sans fin, bondissants

A la lune désarmante
Confier sa lumière douce,
Sa lumière de lampe
Les corps bougent, ne t’entrechoquent pas,
Résonnent courtoisement
Danse, danse dans le partenaire étonné
Affolement général chez les généraux en charge du désordre ambiant
Saturnales, renversement des alliances
Pour un temps, un temps seulement,
Hélas
Carnaval à tous les étages,
Remue-ménage le temps d’une fin de partie,
Puis tout reprend son cours,
Normal, direz-vous

Sérénité partagée
Femme-bleuet,
Femme-chant,
Si rare et si lente
Jubilation de la lenteur
Saveur et faveur, et sagesse des effluves,
Par les fleuves de tous temps accordées

Le peintre écoute la rumeur du paysage nordique,
Savoure la lente approche de la couleur
Qui passe dans ses mains

La harpe éolienne en haut de la colline gémit, enfle, mugit, rugit
Entraîne avec elle le vent dans son chant
Il nous faut la patience
Une germination lente à saisir pleinement
Vérité, vérité de tous les instants

Jean-Michel Guyot
2 septembre 2014

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -