Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Le vent a tourné
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 5 octobre 2014.

oOo

Le vent a tourné
Ignore les cartes d’état-majeur
Ne se veut libre d’aller et venir, et de tourner
Qu’en ma présence hostile
Girouettes assemblées, sur le clocher juchées,
Colloque sombre d’une folle gaîté
L’hostie de pain noir
L’albumine des plaines
Le jaune du couchant
Omelettes brouillées des cieux damassés

Le vent tourne
Il tourne encore
Ignore la ronde
N’aime que les déliés
Les musiques que j’aime
Si proches des forêts de mon pays
Comme elles bruissantes-murmurantes,
Comme elles présentes follement
Dans les tempêtes et les orages,
Et si sages, si délicates comme violettes et narcisses,
Toutes vouées
Aux menus détails de sa mise enchantée que n’obère
Aucune plainte lascive, aucun chant monotone
Emanant d’hommes fourbus
La renarde veille, chasse, court et court
Panache de feu,
En accord parfait avec les lieux qui font sa vie

Le vent tourne, s’en retourne puis revient
A ton tour d’être prise de nostalgie au souvenir de mon corps offert
A ton tour de languir dans mon souvenir
Dans les bras, sous les baisers d’un autre, tout autre que moi
Moi qui si longtemps reculais pour mieux t’approcher
Avant de disparaître,
Vive clochette du muguet guilleret

Je transporte avec moi le havresac de mes plaines,
Les bois n’y voient que du feu,
Occupés qu’ils sont à résonner au son de ma flûte à bec
Qui entonne un chant de source vive
Dans la mollesse du petit matin gris
Au pied du hêtre centenaire,
Voisin de ce chêne encore jeune qui s’avance
Dans le temps,
Grandit sûrement,
Sûr de ses aises, le feuillage fier

Le vent frémit dans les feuilles,
Peaux du ciel affaissé,
Humus bientôt,
Tombées dans l’absence de noms sacrés,
Ce charroi d’émotions étoilées
Qui ploient sous la pluie
Finesse ultime des nuages bas,
Politesse des âmes errantes,
Courtoisie sans fin de la terre émue
Qui jamais ne regimbe
Quand, la bise soulevant sa robe,
Le renard y renifle l’odeur de la vie
Amoureuse des terres
Humilité et ferveur
Salut au vent qui délie
Tourne et retourne,
Va et vient
Dans le grand remue-ménage des bois inquiets-sereins

Jean-Michel Guyot
20 septembre 2014

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -