Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
Tome premier - Enculer Marine
Navigation

Le lieutenant Arto Lafigougnasse est un adhérent « de cœur » du Front National. Peut-être pas entièrement parce que ses idées le portent à militer de ce côté du pétainisme ambiant, mais plus simplement parce qu’il veut « enculer Marine ». En tout bien tout honneur, le fantasme n’étant interdit que de passage à l’acte ou d’expression libre, écueil dans un desquels Arto finit par tomber. Un cadavre ordinaire (quoiqu’empalé) va le pousser en quatrième vitesse dans les réseaux souterrains du pouvoir globalisé. Il tombera dans les filets de K. K. Kronprinz, prince du Métal et inspirateur du Centre d’Essai des Métaux à Usage Culturel. Et le pire ne sera pas évité sous l’emprise du sombre Roger Russel, manipulateur de la secte des Goruriens. De l’humour à foison, mais pas toujours volontaire chez ce policier qui promet d’autres aventures sanglantes et parfaitement injustes.

 

------- revue et corrigée ! ---------


- Chapitre XXXVI et dernier
Je commence à comprendre. Si je fais pas ce qu’on me dit, ils s’en prennent à Cagnasse et Kol peut témoigner de mon implication dans le complot. On  [...]

- Chapitre XXXV
Moi j’ai l’impression qu’on se dirige vers une fin à la Chacal, quand de Gaulle se baisse pour embrasser un gosse et que la balle se perd dans les  [...]

- Chapitre XXXIV
On s’est entraîné plusieurs fois avec Cagnasse sans que ça dérange personne. Je prends ma mission très au sérieux. Cagnasse habillée en pute de port de  [...]

- Chapitre XXXIII
J’avais jamais vu de Goruriens de près. J’avais vu de quoi ils étaient capables, y compris de se foutre complètement de faire des victimes  [...]

- Chapitre XXXII
J’ai pas été dépaysé en sortant de ce carrosse. À peine la porte ouverte par un automatisme que je m’étais déjà habitué, je vois la porte d’un château en  [...]

- Chapitre XXXI
À la sortie, un type en noir m’arrache mes fils en rouspétant :
— T’as plus besoin d’ça, mec !
Les amerloques et la technologie ! Je peux garder le  [...]

- Chapitre XXX
On a pris l’escalier. J’avais un truc dans le cul au cas où il me prendrait l’envie de chier. Je pouvais pédaler, mais pas en arrière. Et puis j’étais  [...]

- Chapitre XXIX
Deux types sont entrés dans la chambre. Un grand pas loin de la retraite, qui portait un chapeau et s’appuyait sur une canne, le manteau jeté sur  [...]

- Chapitre XXVIII
Quand je reviens à moi, il me faut pas trente secondes pour me rendre compte que je suis au fond de la piscine. Le type qui m’a cogné flotte entre  [...]

- Chapitre XXVII
Et qui que je vois au bord de la piscine si c’est pas Marine en personne ! Moulée grandeur nature dans un une pièce pas déchiré pour me laisser en  [...]

- Chapitre XXVI
Il a pas voulu qu’on prenne la Crevault. Il est vrai qu’il possède une Mercédès. Là où on allait, une Crevault, ça fait prolo et ils aiment pas les  [...]

- Chapitre XXV
À l’hôtel, Kol m’a fait une injection. Ça m’a tout de suite calmé. Et ça valait mieux que de se séparer de Cagnasse qui m’aurait manquée au lit. C’est  [...]

- Chapitre XXIV
Ils ont de chouettes commissariats en Espagne. De la chaux sur les murs et même parterre. Un lavabo pour pisser. Les grosses commissions, m’avait  [...]

- Chapitre XXIII
Ça fait pas que du bien d’assister au spectacle de la déconfiture humaine, sans mauvais jeu de mots. J’étais retourné, si je puis me permettre cette  [...]

- Chapitre XXII
La curiosité est un vilain défaut, mais le devoir m’appelle. S’il y a deux Pedro Phile sur terre et qu’il en reste encore un, faut me tenir au courant  [...]

- Chapitre XXI
À l’entrée du Concert, on vendait des tas de parapluies. Je savais maintenant pourquoi. Même le chapiteau avait des airs de parapluie. Cagnasse  [...]

- Chapitre XX
J’étais tranquillement en train de vomir quand l’hélico a fait une embardée qui m’a envoyé valdinguer dans le bide de K. K. Kronprinz. Pendant qu’il  [...]

- Chapitre XIX
On était en train de bouffer quand le Prinz est entré. Au passage, je signale que le mec qui m’avait cligné de l’œil recommence, ce qui ne m’éclaire  [...]

- Chapitre XVIII
Yavait du sang sur les murs. Et pas que du sang ! Forcément, à force de rigoler comme des gosses à la foire, on en avait mis partout. Alors, quand  [...]

- Chapitre XVII
Ah je reviens de loin. Je suis pas mort. Mais je m’appelle pas Hassan Iben Sabbah puisque c’est des faux papiers qu’on a trouvés dans ses poches.
—   [...]

- Chapitre XVI
On nous a installés dans un vaste living avec tout ce qu’il faut pour se sentir bien. Cagnasse n’arrête pas de répéter qu’on s’en sort bien. Et Sally  [...]

- Chapitre XV
Maintenant c’est moi qui pue. Et en plus je fais du bruit. Une douleur lointaine me retient de regarder où j’en suis. Je fais partie d’un lit en  [...]

- Chapitre XIV
Quand il remonte les escaliers quatre à quatre, le Kol, ça s’entend à des kilomètres. Sally a à peine eu le temps de raccrocher son portable. Il était  [...]

- Chapitre XIII
Il faut en passer par là… Ou bien tu écris douze chapitres et tu laisses aux autres le soin de raconter la suite, ou bien tu fais le grand saut, ce  [...]

- Chapitre XII
— Le mystère s’épaissit, dit Kol maussade.
Il soutenait la tête morte de Karina qui me regardait d’un air désespéré. Sa bouche avalait un pan de ma  [...]

- Chapitre XI
Quelle n’est pas ma surprise quand je vois un fauteuil roulant dans le living ! Et personne dedans. Ils sont tous sur la terrasse. Le temps  [...]

- Chapitre X
Mes amis me veulent du mal ! Où croyez-vous qu’ils amènent leur ami fraîchement recousu là où ça fait mal ? En vacances, oui. Mais pas seulement. Dans  [...]

- Chapitre IX
— T’es monté comme un dromadaire !
J’étais jamais monté sur un dromadaire mais comme Cagnasse avait le sens de la répartie aussi aiguisé que ma  [...]

- Chapitre VIII
Un bréfing s’imposait. Ah les tronches qu’on tirait ! Kol était pas le plus laid. À part Cagnasse, ma cousine de la campagne, qui est moche  [...]

- Chapitre VII
— Valls est un sacré con d’enculé d’sa mère !
C’est pas le genre de choses que je dirais d’un ministre dans l’exercice de ses fonctions, mais c’est  [...]

- Chapitre VI
— Maintenant qu’on est des intimes, me dit-elle, tu peux me raconter. Tu l’as enculée, Marine, oui ou non ?
Où j’en étais ? À poil dans un lit en  [...]

- Chapitre V
— Bon alors, il est mort ou il pas mort ? demande Laminouche en entrant dans le sein des saints qu’est le bureau de Kol Panglas.
Kol secoue son  [...]

- Chapitre IV
Laminouche et moi on sort de chez nous avec le vent en poupe.
— Moi je pète et toi tu souffles ! s’esclaffe-t-il.
Ah il est pas fin le Laminouche  [...]

- Chapitre III
Là, je m’interrompe parce qu’on arrive au poulailler. Ah mais j’en ai des choses à raconter sur le Front National, que vous pouvez pas vous imaginer !  [...]

- Chapitre II
Faut que je vous raconte ça ! M’en voulez pas si j’interrompe. Mais j’peux pas continuer comme ça sur ma lancée sans introduire des précisions  [...]

- Chapitre premier
Il était une fois un lieutenant de police qui s’appelait Arto Lafigougnasse. 43 balais et un manche. Et pas d’cul ! Non, c’est vous qui n’avez pas  [...]

Derniers textes publiés - 4e trimestre 2017 :

 DIRES 1 - Galère de notre temps (Patrick Cintas) - La calbombe céladone de Patrick CINTAS
      Le personnage incréé
      Microbe-thérapie
 N3 in progress - N3 / I - le roman
      Le perroquet de Louis Marette (7)
      Le perroquet de Louis Marette (6)
      Le perroquet de Louis Marette (5)
      Le perroquet de Louis Marette (4)
      Le perroquet de Louis Marette (3)
      Anaïs K. - Mauvaise nouvelle
      Le perroquet de Louis Marette (1)
      Le perroquet de Louis Marette (2)
 Extraits - Textes intégraux - Musique - Peinture - Ma petite bibliothèque portative
      Pascal Leray - Impasse du sérialisme 1 - au piano contrefait
      La lettre de Bagdad - roman - texte intégral - de Patrick Cintas
      Cahier de la RAL,M nº 24 - La série à l’index
      Cosmogonies : Ici, peu de ’schizophrènes, beaucoup de ’paranos, et surtout énormément de ’cons
 Poésies de Patrick CINTAS - Choix de poèmes (Patrick Cintas)
      Kinoro : Poésie en justice...
      Kinoro : « Ça fait mal à la poésie... »
      Foie de poète made in France (verres compris)
      Discours du président (20)
      Discours du président (19)
      Discours du président (18)
      Discours du président (15)
      Discours du président (16)
      Discours du président (17)
      Ode à l’angoisse
      Dialogue sur la poésie
      Discours du président (14)
      Discours du président (13)
      Discours du président (10)
      Discours du président (11)
      Discours du président (12)

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -