Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
Navigation

*Nouveau*

Mise en place progressive d’un site de lecture des livres de Patrick Cintas publiés chez le chasseur abstrait - dernière édition - texte intégral.

Consulter la [BIBLIOGRAPHIE] de Patrick Cintas.

Catalogue

LECTURES EN LIGNE disponibles pour l'instant signalées par

[Livres brochés chez Amazon] Nouvelle édition signalée par

Voir aussi [miscellanées] et le [Gué de la Noire] (epubs)


En librairie
Du "Festin"
Collection La rivière Noire
 Anaïs K. Nouvelle édition
Roman

786 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
17,64 €

Frank Chercos, balayeur dans un poste de police, mais qui se rêve policier et enquêteur, se met sur la piste d'Anaïs Klingelödemaufstandunemplinichostblockinbegrfausdrückenbeklagen, meurtrière.
Dans un monde qui s'infantilise, entre un élitisme faussé par le copinage et un populisme dénaturé par l'assistanat, Anaïs K. a suivi les chemins dangereux qui projettent la petite fille naïve dans la soumission et l'égarement social et mental. « Je me suis blousé quelque part, expliquait Frank Chercos en maniant les connexions au hasard de l'inspiration. Je m'explique : le premier tableau met en scène Anaïs K. (mais je ne sais pas encore que c'est Anaïs K. et je suis loin de me douter que c'est la mère qui m'a abandonné quand je n'avais pas les moyens de dire non à son égoïsme fondamental), et moi-même dans le rôle du mec qui arrive par hasard sur un terrain miné par les intrigues... »
C'est dans ce roman hystérique que Patrick Cintas inaugure le « combat contre le père, » thème récurrent de son œuvre romanesque où le fils est la proie du désir à deux faces : emori nolo (je veux mourir) & memento mori (souviens-toi que tu dois mourir).
Il était connecté au le système. Il demanda des nouvelles du vieux Bradley.
— QUE VOULEZ-VOUS SAVOIR EN RÉALITÉ, FRANK ? EXPRIMEZ-VOUS DANS NOTRE LANGUE. NOUS NE SAVONS PAS LE KHINORO.
Ils le savaient. L'enfant était avec eux, de leur côté. L'écran se remplissait de propositions obscènes. Qu'attendait Anaïs ? Il scruta la nuit pour la voir.
— J'AI TROP DORMI. JE NE RETROUVERAI PAS LE SOMMEIL AVANT LONGTEMPS...
— NE DITES PAS DE BÊTISES, FRANK. VOUS ÉTIEZ DÉSESPÉRÉ ET HONTEUX, COMME TOUS LES SUICIDAIRES QUI ONT RATÉ LEUR COUP.

 

 Cicada's fictions suivi de Le paillasse de la Saint-Jean Nouvelle édition
Roman

470 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
10,97 €

Joe Cicada, c'est l'enfant qui se suicide et qui, l'espace d'un roman, imagine son futur, ce temps qui n'existe désormais plus pour lui.
« Ceux qui avaient survécu à la catastrophe surgirent comme des fantômes de la poussière et des gravats. Ils étaient silencieux, attentifs à constater l'horreur de l'évènement. Il n'y avait rien à faire pour les aider. Le sang se répandait, maculant la poussière, changeant la couleur qui était celle de la poussière et qui semblait éternelle. Mais sous la poussière, la chair existait toujours, morte ou vivante, et elle revenait à la vie, à ce qui était à nos yeux la plus chère des vies. »
CICADA'S FICTIONS raconte (tout simplement) ces personnages que Joe ne deviendra pas, mais qu'il porte en lui.
« C'est ainsi que ça s'est passé... Maintenant je suis riche et toutes les bonnes histoires me font passer le temps agréablement. »


LE PAILLASSE DE LA SAINT-JEAN est une histoire de cambriolage.
« Ne les laisse pas à la vue des oiseaux, dit-il. Des oiseaux ? Il voulait dire que tout pouvait encore changer si je savais tenir ma langue. »
Le crime paie. Et mieux que bien !
« Ils m'avaient appelé " paillasse " mais j'ai gardé sur la tête le chapeau de paille auquel ils avaient l'intention de mettre le feu. »

 

 Gor Ur Nouvelle édition
Roman

772 pages
160x230
[Lire en ligne]

[Livre broché chez Amazon]
17,34 €

Frank Chercos le fils et papa John Cicada prennent la parole à une génération de distance. Autre distance, celle qui sépare la planète Terre, où le fils balaie les planchers d'un poste de police, du vaisseau spatial où le papa tente d'expliquer ses échecs répétés.
Gor Ur, le Gorille Urinant, n'est pas un Dieu, pas un monstre, pas une tare de l'imagination paternelle et filiale. Il est, un point c'est tout.
Si Steven Spielberg intervient à un moment donné, c'est pour tenter de faire un film cohérent et grand public sur cette double base profondément humaine : le fils et son papa.
Il y a beaucoup de mamans, cela va sans dire, car sans elles, n'est-ce pas...
Un gros texte de langue et de langage, bourré d'histoires réellement arrivées, de personnages inspirés de l'Histoire et de lieux labyrinthiques ou circulaires. Papa et son fiston se partagent le temps de parole, l'un après l'autre, car papa Gargantua est mort depuis longtemps au cours d'une mission spatiale et le fils Pantagruel ne saura jamais ce qui est arrivé à son papa. Un dialogue de sourds, entre l'honneur de l'humour et l'irrespect du déconnage...

 

 Carabin Carabas Nouvelle édition
Roman

670 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
15,19 €

« Heureusement, il y a les jours de fête pour ne pas s'ennuyer. On en profite pour m'expliquer le sens profond des traditions qui se sont perdues. »
Ainsi commence la rencontre de deux personnages clé de notre société : Carabin, figure du médecin de l'esprit & Carabas, celui ou celle dont l'esprit est au travail d'une œuvre de fiction.
S'ouvre alors le journal intime de Cecilia (Carabas) où la confidence est traversée de fictions le plus souvent tronquées de leur début et de leur fin. Les récits s'ajoutent à la réalité, formant le roman. Et celui-ci est à son tour pénétré par Carabin qui au fond n'interpose que sa propre folie ou désir de vivre encore pour exister le plus et le mieux possible.

« Il reste quelques débris de l'autre côté du miroir.
— Les rats vont s'en charger ! lance Carabin.
— Les rats ! Quelle horreur !
— L'horreur, ma bonne Cecilia, ce sont ces livres d'un autre temps, écrits dans toutes les langues lisibles, sauf la mienne.
..............................
Le sujet ? Mais vous ! Vous et moi. Moi et le reste du monde. Le reste du monde et ce qui reste encore pour que ça ait l'air d'un tout. La manière ? Comme ça, sur le fil, d'un mot à l'autre, d'un jour à l'autre qui n'est pas forcément le suivant, à travers des nuits dont je ne peux encore rien dire, sur le fil du désir, ai-je suffisamment dit qu'il s'agit de désir ? Le souffle ? Aléatoire, vous le savez bien. Entre deux rideaux. »

 

 Rendez-vous des fées Nouvelle édition
Roman

748 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
16,84 €

« ...l'homme saluait les filles par obscénité pure. Les filles pouvaient être des enfants, comme dans les contes de fées. »

Plongée dans le temps colonial...

Deux siècles plus tard, avant de mourir enfin, Sweeney évoquait ces recherches sur son lit de mort. Il était nu dans un drap blanc et s'efforçait de ne pas le salir. Il se voyait dans le miroir de l'armoire, une armoire qui avait traversé le temps des Fées sans prendre aucune ride, une armoire en bois de merisier dont on n'avait même pas changé le miroir, elle contenait les linceuls des Vermort et sentait cette odeur de lavande et d'encaustique qui avait poursuivi Sweeney pendant toute sa vie. Il avait conscience d'être le seul possesseur de cette vie à la faveur de tous ces détails. Il y avait une page par détail. Certains d'ailleurs n'étaient plus des détails, tant il avait écrit à leur sujet.

Et dans les espoirs de la Science...

Il essaya de rétablir les battements du cœur et la circulation du sang, mais il échoua dans cette étrange tentative de résurrection. Il fut le dernier à sortir de la salle d'expérimentation. Il ferma la porte à clé. Il n'était pas déçu. Ure avait échoué avant lui. Seule l'imagination de Mary Shelley avait vaincu l'évidence.


Au cœur même de la fiction, dans un roman historique d'un genre nouveau.

 

 Coq à l'âne Cocaïne suivi de L'enfant d'Idumée Nouvelle édition
Roman

450 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
10,55 €

COQ À L'ÂNE COCAÏNE... posséder une femme, deux filles, un château et une histoire de famille où le sang de l'Afrique a son rôle à jouer. La race des Vermort :
« La beauté de ma mère avait contribué à m'éloigner de cette race maudite, mais mon ombre était celle d'un nègre... Le nègre, nouvellement adopté, n'aimait pas son nouveau père. » Sacrée Grand-mère !
Fabrice de Vermort revient sur ces traces indélébiles, occasion de se livrer à l'exercice double de la mémoire et de la fiction.
« J'aime les femmes, il n'y a que les femmes, la peinture est une femme, le texte n'existera que le jour où sa voix sera celle d'une femme. »


Dans L'ENFANT D'IDUMÉE, l'enfant est volé.
« Je m'attends à écrire des livres où la souffrance ne s'explique pas. »

 

 Les baigneurs de Cézanne suivi de BA Boxon Nouvelle édition
Roman

550 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
12,66 €

Dans LES BAIGNEURS DE CÉZANNE, un couple voyage. Longtemps.
« Une valise chacun. Mon journal de voyage. La poignée de stylos.
— Tu devrais écrire au crayon.
Elle me montre le canif que son père utilisait dans ces circonstances. Bon sang ! J'avais oublié qu'elle a déjà vécu cela. »
L'enfant. La politique. Le meurtre. Mais l'homme n'entraînera pas la femme dans sa folie nationaliste. Il se détruira lentement. Il sera détruit par le feu. Mais elle...
Votre histoire commençait par un voyage interminable. À la fin, vous êtes au centre d'une énigme qui n'a pas grand intérêt. Deux personnes occupent votre pensée, deux filles, l'une née de votre chair, l'autre de l'imagination blessée que vous lui avez communiquée en un temps de désespoir. Tout devrait s'arrêter là, brusquement, comme s'il n'était plus question ni de vous ni des personnages qui vous ont accompagnée tout au long de ce qu'il faut bien considérer comme votre propre histoire.


Dans BA BOXON, premier roman, Patrick Cintas met en place les conditions de ses futurs travaux romanesques : le roi (faux), l'enculé (et non pas l'étranger), l'Amérique...
« Chaque fois qu'il se regardait dans le miroir, il avait terriblement peur d'y rencontrer ce personnage composite qui hantait sa pensée, mais il sut très vite que c'était un épatant compagnon de voyage. »

 

 alba serena Nouvelle édition
Poésie

610 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
13,93 €

alba serena ne constitue en rien un projet, d'autant que nombre de poèmes ont été détruits ou n'ont même pas été écrits. Mais l'ensemble tend tout entier vers le tableau à dresser avec les moyens d'une écriture autrement agencée que celle des choses qu'on se dit pour s'enrichir mutuellement. C'est qu'il s'agit d'emblée de distinguer le chant de la musique et l'idée de son application. Il faut alors observer et provoquer en même temps, sans le calcul des jalousies, ni les sommaires de la beauté ou de ses contraires, laissant au langage des priorités que la langue ne connaît pas tant elle est partagée. Le doute dont il est question ici ne concerne que la proie, sa nature véritable et surtout son nom.


la terre est vieille comme une vieille
les jeunes pousses de l'été ne sont plus
chaque fleur a saigné sous les pas
chaque fleur saignera sur la terre mouillée
sur la terre des déserts
chaque fleur saigne au pas qui l'écrase
chaque pas est le sang d'une fleur

le vent toujours le soleil le même
d'autres vents d'autres soleils
les fleurs dans la terre qui ne changera pas

 

 Chanson de Kateb Nouvelle édition
Poésie

718 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
16,20 €

Chanson de Kateb - La poésie serait ce chant intermédiaire, ni léger, ni savant, mais riche. Pas familier, ni docte, mais grand. Entre la trivialité des romans et la profondeur d'un savoir hérité du mystère. Le plan médiant qui coupe la voie tracée entre l'enfance et la mort. Espèce de maturité qui ressemble le mieux possible à l'existence. Comme si le temps n'était qu'un produit de l'imagination en mal d'explications plus claires et surtout plus convaincantes. Un regard chantant sur les récits qui favorisent l'enfant aux prises avec sa mort et sur les idées qui faussent l'approche de la fin par la complexité des phénomènes mis en jeu. Ni vers, ni prose. Pas de langue. Pas de pays. Entre pas grand-chose et rien, ce qui reste.


le royaume a un nom
c'est un nom de royaume
lequel on ne sait pas
on ne peut pas tout dire
sinon ça servirait à quoi d'écrire

 

 Cancionero español Nouvelle édition
Poésie

704 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
15,91 €

Chanson d'Ochoa - Chanson d'Omero - La musique connaît la fréquence, le rythme et le thème. Le récit s'enrichit encore de personnages, de lieux, de faits et quelquefois d'écriture. On a pensé justement que la poésie retrouve la vie dans la lumière, le son et les idées, le tout formant des traces de sens vouant à l'impuissance ce qui prétend quotidiennement en avoir. Ici, cela se traduit par le mouvement des corps, le bruit des conversations et l'impact des modèles conçus pour comprendre le monde. D'où la chanson, le cinéma et le théâtre qui complètent un peu ce qui manque à la terre, à fleur d'une poésie qui s'extrait de la narration et ne pratique toujours pas le chant profond des cérémonies. Entre une terre de conquête et un pays de rencontres. Entre les faits et les choses, entre la domesticité et la connaissance. Contre le temps et la publicité.


Chanson de Lorenzo - Ce poème est un chant d'amour qui serait comme le point crucial d'une existence passée en France (essentiellement) dans un corps d'Espagnol. La poésie qu'on écrit pour les grandes occasions de la vie sociale (les romances ou cantares) traverse ce récit de mort donnée dans la seule intention de recommencer ce qui ne peut plus être. Poésie des plis du récit, du texte qui avance vers son néant d'amour vrai, et du silence peut-être horrifié qui annonce aussi la mort. C'est dans le verset que s'écoulent ces précisions et ces dialogues. Pas de musique, pas d'idées, juste cet espace étroit et confiné où la parole d'un homme tente de trouver la respiration sans chercher à convaincre ni à tromper, comme cela arrive autrement.

Dans la même collection, livres à lire dans la RALM (extraits) :
Analectic Songs [ICI]
Actor [ICI]

 

Du "Désir"

 

Collection N et les caNNibales
 Hypocrisies ***Nouveauté à paraître***
Roman


160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]

Qui a tué Alfred Tulipe...?

...assassins, violents et autres frustrations.

On ne résume pas ce genre de roman. C'est un texte viral. La question est toujours de savoir s'il faut le lire « de long en large » ou plutôt dans l'autre sens. Forcément, on a oublié de demander... alors autant l'entreprendre dans le bon sens.

Et tout commence par les « aveux » du pédophile qui est à l'origine de cet épanchement. Le lecteur de la RALM en a suivi le [feuilleton] censé servir de conclusion à une pratique romanesque ici portée à la fusion. Certes, elle ne se satisfait pas du plaisir éprouvé en cours de corroyage ; il s'agit bel et bien de finalement empoigner le métal une fois trempé et refroidi dans la chair des faibles et des malchanceux.

Le même lecteur, qu'on suppose perspicace, suivra avec la même attention crispée la suite donnée à ces aveux puisque l'intégralité du roman est donnée dans la RALM en [suite feuilletonesque]. Mais si sa patience vient à bout de l'attente, il trouvera de quoi satisfaire son horloge interne en visitant les étagères d'Amazon. (bientôt...)

 

 N Nouvelle édition
Roman

580 pages
160x230
[Télécharger ebook]

[Livre broché chez Amazon]
13,29 €

La série télévisée FACTEUR N a mal tourné.
Mais elle n'est pour rien dans le désordre guerrier et politique qui a mis fin à son incroyable succès.
Le Monde est plus compliqué que ça.
Tellement compliqué que nos héros vont se retrouver dans la fosse aux lions.
Entre l'expérience vécue et les séquelles de la fiction, il n'est pas facile de distinguer le vrai du faux.
Mais la satire y gagne...

N est le noyau d'une série romanesque.
Autour de ce volume gravitent d'autres histoires de cannibalisme social.
En effet, la série télévisée dont l'histoire est ici racontée aura des conséquences sur le comportement des contemporains de ses auteurs.
Ce sont ces nouveaux épisodes qui constituent les satellites de ce noyau en fusion...

N est un double-roman hérité des bourgeois de Furetière et des palmiers de Faulkner. De structure complexe, il se laisse lire grâce à un style narratif adapté comme à la télévision...

 

 caNNibales Nouvelle édition
Romans

646 pages
160x230
[Lire dans la RALM]

[Livre broché chez Amazon]
14,69 €

Ensemble de 11 courts romans considérés comme les satellites de N.

Popol-les-rouflaquettes - Art. XX & ss - Toussaint moins un - Scène morte avec les morceaux - Voyage avec un mort qui n'était autre que moi-même - La Société d'Aménagement Mortuaire d'Alfred Vermoy - Tarzan VII - Papas Nazis, Dadas Nazis - Je suis là pour vous confirmer que c'est un rêve - Les pompes de Willy Li Lee - L'ogresse.

La «proie» est toujours le personnage principal de ces récits, mais le prédateur en est le narrateur. De la narration pure, sans afféterie, s'agissant d'aller droit au but, sans toutefois sombrer dans les considérations morales ici exclues au profit, cela va sans dire, d'un goût certain pour l'esthétique et ses plaisirs plus ou moins partagés.

 

 Phénomérides Nouvelle édition
Roman

420 pages
160x230
[Lire dans la RALM]

[Livre broché chez Amazon]
9,92 €

Roman - luce est le personnage de LUCE. Fille de bonne famille parisienne, elle refuse la révolution des déclassés. Elle devient anarchiste, casseuse et connaît des ennuis avec la Justice. Puis, le plaisir aidant, elle rencontre Karim et devient avec lui pourvoyeuse des financements du terrorisme. De casse en casse, elle finit par participer à un meurtre. Enfermée, violée, droguée et sans amour elle s'évade enfin. Mais est-ce une évasion, ce récit? En tous cas, la voici «ouvrière des petits pains du terrorisme», ce qui constitue peut-être une allégorie. Texte sans syntaxe, sans musique, sans rien. Entrecoupé des «branlettes*» de Karim qui croupit, dit-elle, dans une prison turque (un WC?). 

*La "branlette" est une sorte de nouvelle — une paresse narrative... invention de Patrick Cintas que LUCE s'est fourrée dans la chatte... On peut lire ces branlettes [ICI] Ainsi, Phénomérides serait un "branlo" comme Niebla est une nivola et Paludes une sotie...
** Pierre Vlélo s'introduit aussi avec ses" dreams" qu'on peut lire [ICI]

 

 Otrofictif Nouvelle édition
Roman

490 pages
160x230
[Lire dans la RALM]

[Livre broché chez Amazon]
11,39 €

Le tour d'un monde en 70 nouvelles et un court roman, Otrofictif, proposé comme « poème-narratif » par son auteur.

« Vous vous battez si vous voulez. Rien ne vous en empêche. Moi, je préfère écrire. Et je sais ce que je suis quand je le fais. Je ne dis pas que je suis le meilleur, ni même que je dépasse la moyenne, mais vous conviendrez avec moi que j'ai rien à voir avec la piétaille qui intéresse nos pouvoirs publics. Certes, je ne suis pas en situation de profiter pleinement, au point d'en jouir, de cet avantage sur les autres. Mon existence me contraint à la réserve, voilà tout le mal qu'elle me fait. Et je ne lui reproche rien d'autre. Je ne vais tout de même pas me répandre en lamentations sur ce sujet au risque de sombrer dans un lamentable lyrisme, lamentable d'être chanson ou critique et non pas poésie. Même s'il m'arrive, au détour des signes de folie, d'en toucher un mot comme on se mouche. »

Dans la même collection, livres à lire dans la RALM :
texte intégral :
Les derniers jours (mots) de Pompeo - en ligne [ICI]
Hypocrisies - romaN [ICI] à paraître en livre broché bientôt
Collection Le voyage en France
 La trilogie française Nouvelle édition
Roman

788 pages
160x230
[Lire dans la RALM]

[Livre broché chez Amazon]
17,68 €

C'est l'histoire burlesque d'un poète nommé Virgile. Amputé par accident de son membre viril, il est entraîné dans une suite d'aventures qui enrichissent sa connaissance de la douleur française.
Et le voilà soumis aux affres de l'héritage, de la justice, des croyances, des manœuvres politiques, et j'en passe...
À la fin, il traverse le canal qui sépare le Paradis républicain de l'Enfer pour tout le monde. Mais devant les Fours, il est choisi pour enfourner. Il sauve même Mickey qui avoue:
«Je ne sais pas dans quelle histoire je me suis encore fourré, mais sans vouloir trop me gourer j'ai l'impression que c'est le style de notre vieil ami Virgile. Et il est là, en chair et os, avec sur la tête un bitos et rien dessus jusqu'à ses lattes qu'il a chaussées de deux patates dont il se sert pour enfourner...»

Un roman rappé. Pour un slam.

Plutôt que de conter une histoire, j'ai choisi de la chantonner.
Marre du style écriture parlée... Un petit effort et la parole renoue au moins un peu avec le travail.
L'octosyllabe est bien sûr le vers traditionnel du roman burlesque français, mais c'est aussi celui de la chanson. Comme il s'agit de rester simple et d'amuser (comme dit Bukowski), le lecteur est invité à rapper au lieu de lire. Ça change!

Dans la même collection, livres (non révisés ou en cours) à lire dans la RALM :
texte intégral :
Seriatim 1 [ICI]
en cours :
« Avant-fiction » [ICI]
Seriatim 2 [ICI]

 

Collection Histoire de Jéhan Babelin
à paraître en livre broché bientôt
Projet Babelin avec Renaud Alixte, LUCE, Romain Gambois et Pierre Vlélo. Livres à lire dans la RALM - Histoire de Jehan Babelin - Fables - En voyage - Grandes odes - Saisons - Haïkus dénaturés... [ICI]

 


in progress

 

Collection Le Voyage de Roger Russel
en cours dans la RALM
L'histoire de Roger Russel (dit Rog Ru), son voyage en Amérique, son voyage en France, au fil d'un roman émaillé d'articles de Presse. L'ensemble, qui ne forme pas série, est encore à composer pour en tirer la moelle. Les séquelles qui suivent semblent constituer le passé (l'enfer) et le futur (analectes) de cette espèce de... présent... Livres à lire dans la RALM 

Marvel
Les Huniers
Mazette et Cantgetno
Arto
MCM
Galère de notre temps
Voyage en Hypocrinde. [ICI]

 

Derniers textes publiés :

 4. L’enfer de Télévision ou Le voyage en France - Seriatim 2
 Mélanges - Romans de Patrick CINTAS

BIBLIOGRAPHIE
A propos de livres

ROMANS - Carabin Carabas, Rendez-vous des fées, Les baigneurs de Cézanne, BA Boxon, Coq à l'âne Cocaïne, L'enfant d'Idumée, Cicada's fictions, Le paillasse de la Saint-Jean, Anaïs K., Gor Ur le gorille urinant, Gor Ur le dieu que vous aimerez haïr, caNNibales (12 romans), N1, N2, N3 (in progress, x romans), La trilogie française, « Avant-fiction », Phénomérides, Marvel, Les Huniers, Arto, Hypocrisies, Les derniers jours (mots) de Pompeo...
NOUVELLES - Mauvaises nouvelles, Nouvelles lentes.
POÉSIE - Chanson d'Ochoa, Ode à Cézanne, Chanson de Kateb, alba serena, Coulures de l'expérience, Analectic Songs, Fables, Jehan Babelin, En voyage, Grandes odes, Saisons, Haïkus dénaturés, Sériatim 1 & 2...
THÉÂTRE - Bortek, Gisèle, Mazette et Cantgetno.
ESSAIS - ARTICLES - Actor (essais), Galère de notre temps (articles).
HYPERTEXTE - [L'Héméron].

Livres publiés chez [Le chasseur abstrait] et/ou dans la RALM (voir ci-dessous).
Quelquefois avec la collaboration de
[Personæ].

 

BIOGRAPHIE
A propos de ce chantier

« Le travail d'un seul homme... » - Ferdinand Cheval.
...Commencé dans les années 80, sans réseau mais avec un assembleur, basic et une extension base de données, le projet "électronique" de ce festin a suivi les chemins parallèles de la technologie informatique grand-public et la nécessaire évolution du texte lui-même.

Il faut dire qu'il avait été précédé d'une longue et intense réflexion sur le support/surface à lui donner impérativement, non pas pour échapper aux normes éditoriales toujours en vigueur aujourd'hui, mais dans la perspective d'une invention propre aux exigences particulières de sa lecture.

Le « site » a subi, avec les ans, puis avec les décennies, les convulsions dont tout patient expérimental est la victime consentante. Cette « longue impatience » a fini par porter des fruits. Comme ils sont ce qu'ils sont et que je ne suis pas du genre à me préférer aux autres, j'ai travaillé dans la tranquillité de mon espace privé sans jamais cesser de m'intéresser aux travaux de mes contemporains même les moins reconnus par le pyramidion et ses angles domestiques.

Et c'est après 15 ans d'activité au sein de la RALM que je me décide à donner à ce travail le caractère officiel d'une édition à proprement parler.

On trouvera chez Le chasseur abstrait et dans la RALM les livres et le chantier qui servent de lit à cet ouvrage obstiné. Et [ici], la grille (ou porte) que je construis depuis si longtemps sans avoir jamais réussi à l'entourer d'un palais comme j'en ai rêvé dans ma laborieuse adolescence. Mais pourquoi cesser d'en rêver alors que je suis beaucoup plus proche de ma mort que de ma naissance ? Avec le temps, le rêve est devenu urgence.

« À ceux-là je présente cette composition simplement comme un objet d'Art ; — disons comme un Roman, ou, si ma prétention n'est pas jugée trop haute, comme un Poème. » - Edgar Poe. Eureka.

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -