[Plan du site]

Qu'on veuille bien trouver ci-après une bibliographie —mieux expliquée dans l'onglet Lire en ligne [Lecture en ligne], mais moins bien illustrée— ainsi qu'une courte biographie.

 Bibliographie
Patrick Cintas - Bibliographie
livres chez [Amazon] et dans la [RALM]

Le schéma "paradoxien" [voir]

Patrick Cintas - Triade
Patrick Cintas - Bibliographie
L'Héméron : Livres brochés à lire en ligne [ici]
En vente chez [Amazon]
BIOGRAPHIE
A propos de ce chantier
« Le travail d'un seul homme... » - Ferdinand Cheval.

...Commencé dans les années 80, sans réseau mais avec un assembleur, Basic et une extension base de données, le projet "électronique" de ce festin a suivi les chemins parallèles de la technologie informatique grand-public et la nécessaire évolution du texte lui-même.

Il faut dire qu'il avait été précédé d'une longue et intense réflexion sur le support/surface à lui donner impérativement, non pas pour échapper aux normes éditoriales toujours en vigueur aujourd'hui, mais dans la perspective d'une invention propre aux exigences particulières de sa lecture.

Le « site » a subi, avec les ans, puis avec les décennies, les convulsions dont tout patient expérimental est la victime consentante. Cette « longue impatience » a fini par porter des fruits. Comme ils sont ce qu'ils sont et que je ne suis pas du genre à me préférer aux autres, j'ai travaillé dans la tranquillité de mon espace privé sans jamais cesser de m'intéresser aux travaux de mes contemporains même les moins reconnus par le pyramidion et ses angles domestiques.

Et c'est après plus de 15 ans d'activité au sein de la RALM que je me décide à donner à ce travail le caractère officiel d'une édition à proprement parler.

On trouvera chez Le chasseur abstrait et dans la RALM les livres et le chantier qui servent de lit à cet ouvrage obstiné. Et [ici], la grille (ou porte) que je construis depuis si longtemps sans avoir jamais réussi à l'entourer d'un palais comme j'en ai rêvé dans ma laborieuse adolescence. Mais pourquoi cesser d'en rêver alors que je suis beaucoup plus proche de ma mort que de ma naissance ? Avec le temps, le rêve est devenu urgence.

« À ceux-là je présente cette composition simplement comme un objet d'Art ; —disons comme un Roman, ou, si ma prétention n'est pas jugée trop haute, comme un Poème. » - Edgar Poe. Eureka.
Patrick Cintas est né à Oujda en 1954, de « souche(s) » andalouse et occitane. Enfance et jeunesse à Hendaye (Euskal Herria), puis Paris, la montagne ariégeoise, l'Andalousie et retour en Occitanie. Français de nationalité, andalou de cœur et américain d'esprit*, il a passé une bonne partie de son existence (c'est moi qui le dis) à composer une œuvre textuelle qui continue d'évoluer. Son passage dans l'édition a quelquefois marqué les esprits, mais l'heure de la retraite a sonné et le voilà à Tolosa, niché et toujours à l'ouvrage. Pas égoïste pour un sou, il évite soigneusement Charybde (l'hypocrisie) et Scylla (la jalousie) et poursuit joyeusement son voyage vers la mort au sein même d'une société qui ne lui a pas toujours inspiré de la sympathie. Que ses cendres soit dispersées parmi les oliviers de ses Arabes, de ses Juifs et de ses Wisigoths mythiques. Il dédie son ouvrage d'art et de compréhension aux deux êtres qui l'ont aimé : son père et son épouse sans lesquels tout ceci n'aurait pas eu lieu.

* ...de Barrow à Puerto Williams...
Patrick Cintas
Patrick Cintas - Biographie
« Le travail d'un seul homme. » - Ferdinand Cheval.

 

Valérie ConstantinIn memoriam - [www.valerieconstantin.fr]

11 février 1962 / 16 octobre 2020

 

Valérie Constantin
[Sonnets dénaturés pour Valérie]

 

 

oOo

 

L'Héméron est clos [édition "amazone"]
Travaux in progress
Télévision  &  Goruriennes
© patrick cintas - (textes, images, site)
pcintas@ral-m.com - www.patrickcintas.fr - www.ral-m.com

[Plan du site]

 

 

[Ici], peu de schizos, beaucoup de paranos et surtout, énormément de cons. [Gor Ur].
Blason Cintas