Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Mortification cantabile
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 20 décembre 2014.

oOo

Le poète est un homme nu

ou nue est la femme si c’est un poète

et ainsi je m’avance dans mon époque

nu si je suis un homme

 

O grandeur de la mesure

quand il faut la prendre !

 

Ce monde n’est cruel

que d’appartenir aux hommes

 

S’il appartenait aux poètes

hommes nus, femme nues,

nous y serions heureux

et même riches !

 

Mais Dieu ne le veut pas.

Ou il ne le peut pas.

Comment savoir ce qui se passe

à cette altitude ?

 

Même nos gouvernements

sont difficiles d’accès.

Le Chef aussi n’est pas facile

à rencontrer seul à seul,

sauf pour se faire engueuler

et tant pis pour les primes

de fin d’année !

 

Marions-nous !

Toi et moi sommes nus.

Homme ou femme,

qui que tu sois,

épouse-moi

sans autre cérémonie

que le contact de nos peaux !

 

Et écrivons !

Voilà le papier

qui sent bon le papier.

Et voilà la plume

avec sa bille et son capuchon.

Et voilà la fenêtre

pour regarder dehors…

 

… ce monde qui ne veut pas de nous,

de notre bonheur, de notre richesse,

ce monde qui devient immatériel

à l’intérieur du matériel…

comme il est orgueilleux !

et comme nous sommes simples !

 

Profitons de notre retraite !

Partons avec l’argent du voyage !

Et arrêtons-nous au bord de la plage !

O comme cette rime est belle !

Nous qui n’en voulions plus

de cette rime qui a tant dépoétisé

notre monde de simplicité

et de sentiments non moins faciles

à comprendre par tout le monde.

 

Mais le monde, CE monde

est-il encore le nôtre

si une rime nous rappelle

qu’il en faut de la peine

pour arriver à écrire ce qu’on pense !

 

Il pleut ? Il neige ?

Qu’à cela ne tienne !

Ô nouvelle rime !

Notre peau nue supportera

ces atteintes cruelles !

Et ils entendront nos poèmes,

car le vent est notre ami

et il sait les porter

comme nous portons nos bagages.

 

Voilà notre nouveau bonheur !

Franchissons la frontière

pour devenir international

et changeons aussi de religion

pour ne plus ressembler

à ceux qui nous ont chassés

du mérite national

et de l’honneur qui va avec.

 

Et s’il ne faut pas être nus

pour cause d’exhibition sexuelle,

alors revêtons la cilice !

Et souffrons ensemble

de n’être pas compris !

 

Extrait du recueil Boire ou ne pas boire dans tes mains de fontaine.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -