Sites associés :


jeudi 9 avril 2020

Visiteurs connectés : 57

*
Quotidiennement : environ 7000 **
ÉDITEURS : Vous cherchez des manuscrits.
Vous êtes au bon endroit.
Lisez les auteurs de la RALM [ICI]
Par exemple [Scriptocardiogramme] de Pascal Leray. Texte intégral.
On n'est pas écrivain parce qu'on écrit des livres. On n'est pas écrivain parce qu'on enseigne la littérature.
On est écrivain seulement si on peut écrire aujourd'hui, ce soir, dans la minute. C. Bukowski.
À la Une 
 Santiago Montobbio
Vuelta a Roma

por Santiago Montobbio
En los momentos difíciles
la poesía siempre vuelve
"Las cosas tienen a veces detrás una larga noche"

Día frío. Otro día de encierro. El encierro se hace duro. Quizá ayuda a que así lo sienta este día nublado y frío. Mucho trabajo. Leer -también otra vez- Vuelta a Roma para elegir tres poemas con el fin de grabarlos para la Fonoteca y que hagan un vídeo con esa grabación, como han hecho de libros previos -y también del anterior de Roma. Pasar el texto que escribí como resultado de la conversación con Berta, cuando preparaba y ultimaba el texto de su presentación de este libro que no ha podido ser y quería preguntarme algunas dudas. Pensaba en publicarlo quizá en el foro Masse critique que han abierto en la Revue d'Art et de Littérature, Musique, que podría ser apropiado darle este uso. Es decir, que publicaran el texto que escribió Berta y tendría que haber leído en la presentación del libro y luego, como comentario a este texto que habían publicado -porque así funciona Masse critique-, el que a mí me suscitó. Como un complemento o un colofón.

[leer...]

[nota de prensa...]

Roma
Santiago Montobbio

[à propos]
Espaces d'auteur - le cœur de la RALM

Ces auteurs ont bien voulu animer des espaces plus proches de leurs préoccupations que le sommaire de la RAL,M toujours un peu généraliste. Ces espaces constituent du même coup le coeur de la revue et leurs projets respectifs nous rapprochent nettement d'une revue qui serait pleinement assumée.

Le comité de rédaction :

L’anarchie, stade suprême du sérialisme (qui, en retour, en est la concrétisation). Parce que les éléments de la série sont uniques, c’est-à-dire autonomes (quoique interdépendants). Ainsi, la série se conçoit comme une grappe plus ou moins dense (de 1 à n éléments), autonome et correllée avec d’autres séries. L’événement non répété est sériel ; une famille d’événements différenciés et associés par leurs quelconques caractéristiques, jamais répétés eux-mêmes et cette série ne se répétant jamais telle. (Dictionnaire critique et raisonné du signifiant série et de la poétique sérielle)

Chantiers en cours :
Catalogue du sériographe - [RALM no 102]
Suivre l'évolution dans le [journal]

Patrick Cintas anime la RAL,M depuis avril 2004.

Chantiers en cours :
Catalogue et lectures >>
Seriatim 2 >>
« Avant-fiction » >>
Hypocrisies >>

Ici, lecture. En commençant par un lien avec le SITE DE L’AUTEUR (visite nécessaire pour comprendre où je veux en venir) ; puis une rubrique dynamique (CHANTIER utile pour comprendre ma manière de travailler) ; la suite des ouvrages (LIVRES) ; des TEXTES INTÉGRAUX ; et pour finir, des textes choisis dans la poésie, le roman et autres styles (ANTHOLOGIE).

Après une longue carrière de metteur en scène et auteur au théâtre, Gilbert Bourson a entrepris de publier son œuvre poétique et narrative avec la complicité du Chasseur abstrait. L’ampleur de cette geste peut être mesurée ici.

Chantiers en cours :
Portraits et propos à vue de perdrix

Né en 1976 à la Seyne-sur-mer, Stéphane Tomasso a exercé divers métiers puis étudié la langue et la littérature anglaises à l’université de la Garde. Il commence dès lors à écrire, enchaîne les romans, nouvelles et poésies et fait son entrée dans la littérature en 2008 avec un premier roman de société intitulé « Hallucidations ». Sa mère lui a récemment raconté qu’enfant, il aurait déclaré vouloir devenir écrivain…Rêve ou réalité ? La frontière est bien mince entre ces deux mondes…

Chantiers en cours :
Ecce Homo

L’impuissance de toute littérature, le dégoût qu’elle inspire, et dans le même temps la nécessité d’écrire et de travailler, voilà l’arc bandé par Georges Bataille et quelques autres.

Entre tous, Bataille aura permis de décocher quelques flèches vénéneuses qui ont volé loin.

Elles n’ont pas encore touché leur cible. Elles vibrent dans la solitude des œuvres.

Mais les œuvres, qui s’en soucie ?

Chantiers en cours :
Poésie

Lettres vagabondes... comme une imagination capricieuse et paresseuse, comme les zigzags du désir qui s’envole et retombe, imprévisibles comme ces rencontres que l’on fait au hasard des chemins de traverse de la littérature. Lettres d’ici et d’ailleurs. Lettres libres comme l’air d’un vagabond solitaire en quête de sens.

Après une thèse intitulée "Ni vivre, ni mourir" consacrée au malaise existentiel dans la littérature allemande contemporaine et plus particulièrement à l’ennui dans l’oeuvre de Gabriele Wohmann, Benoît Pivert (né en 1962 à Saumur) s’est tourné vers la littérature de l’exil et du déracinement à travers l’univers poétique et la vie d’Else Lasker-Schüler morte en 1945 à Jérusalem. Il est aujourd’hui maître de conférences à l’Université de Paris XI où il enseigne l’allemand et l’expression et culture de langue française.

Chantiers en cours :
Chroniques "Lettres vagabondes >>

Je tisse, je m’escrime dans ce vingt-et-unième siècle comme je l’ai fait dans le vingtième et comme je le ferai dans le trentième. La succession des jours, des ans, des époques nous offre des traces, des indices, des signes, des trouvailles, des énigmes, des clefs, des outils, et par conséquent des langages. L’évidence même, j’ai à ma disposition toutes les modernités révélées. J’ai à ma disposition les onomatopées caverneuses, les plaintes et les cris gutturaux, les grommellements et les gueulements caserniers, les accents des tours babéliques des banlieues, les verbiages salonnards, les babillages commerciaux et industriels, les incantations des fées féodales de la Finance, les anônnements bâtés, entravés de la main-d’œuvre, les ricanements édentés de la Misère…

Chantiers en cours :
Poésie

Pour Stéphane Pucheu, du XVIIe siècle classique au XXe nouveau, il n’y a qu’un pas. Et il le franchit dans le genre nouvelle. Il en a publié plusieurs volumes chez Le chasseur abstrait et quelques autres dans les pages de la RALM. Littérature qu’il qualifie d’« abstraite » élaborée, dit-il encore, sur « un ensemble de lectures classiques et modernes, académiques et originales. »

Chantiers en cours :
Nouvelles

Les uns se groupent pour s’entrecaresser à coups de recensions alambiquées. D’autres, comme Renaud Alixte, Patrick Cintas, Romain Gambois, LUCE et Pierre Vlélo, n’ont pas d’autre intention que de s’aider à créer. Ce n’est pas un spectacle destiné à entretenir une fausse reconnaissance, mais une activité secrète dont personne ne saura jamais rien. Et chemin faisant, la poésie conserve ce qui fera toujours la différence : l’honnêteté et la sincérité. Et, pourquoi ne pas le dire, des talents uniques en France, bien loin des gémissements et léchouilles des coureurs de dots et des courtisanes.


Le groupe PERSONÆ a mis sur le tapis de la RALM deux projets :
participation de Pierre Vlélo aux caNNibales de Patrick Cintas.
le Projet Babelin avec Renaud Alixte, LUCE, Patrick Cintas, Pierre Vlélo et Romain Gambois. Future collection du Chasseur abstrait éditeur.

Chantiers en cours :
Projet BABELIN
Jéhan Babelin - En voyage - Grandes odes - Phénomérides - Fables - Saisons - Haïkus dénaturés...

Organisateur du colloque sur les Fantaisistes (USTV, 2001) et du colloque Saint-John Perse. MC HDR de litt. comparée à l’USTV depuis 1999 ; enseigne la littérature comparée, en Faculté des Lettres et aussi de Droit (enseignement option « Droit et Littérature »). Auteur d’ouvrages sur Salah Stétié, poète arabe, sur Saint-John Perse et la Musique (illustré par R. Petit-Lorraine), sur Miguel Torga, l’Ecole Fantaisiste, Paul-Jean Toulet, etc., et de 300 articles ou communications. Prix de la Critique 2003 de l’Académie Française. Collaborateur du Théâtre du Nord-Ouest (Paris 9°) qui a créé trois de ses textes (le dernier, « Les Choéphores » en avril 2006).

Chantiers en cours :
Sapphô - fragments d’éternité

Francisco Azuela, nació en la Ciudad de León, Guanajuato, México, en 1948. Es sobrino nieto de Mariano Azuela, primer novelista de la Revolución Mexicana. Estudió en las Universidades de Guanajuato, Iberoamericana, UNAM y Panamericana de la Ciudad de México, y en las Complutense de Madrid y Laval de Québec. Es miembro de la Sociedad General de Escritores de México, Miembro Ordinario y Miembro del Consejo Panamericano de la CISAC y Miembro de la International Writers Guild.

Chantiers en cours :
Semblanza autobiográfica
Cuando estalla el silencio

Chroniqueur infatigable, poète bois-sans-soif et artiste plastique moderne sans concession, Daniel de Cullá est un des plus anciens de la RALM. Satiriste, humoriste, fabuliste... ses tentacules explorent l’espace du web pour laisser la trace d’un Espagnol digne des meilleurs baladins. La Aventura de Bien o Mal Escribidor : « Así, a bote pronto, hacer un repaso de mi vida y milagros como escritor es un poco arduo, pues mi escribanía, papelera o mueble para escribir es rica en historias verídicas, con sus alegrías y tristezas, como el propio desarrollo de la Vida misma, y la miseria de su espectáculo. »

Chantiers en cours :
Chroniques - poésies - revues...

« « L’écriture sans calmants... », mon œuvre poétique. Préfacée par Ben, illustrée par Hervé Di Rosa et d’autres personnes originaires du Liban, de l’Iran, l’Espagne, je partage aujourd’hui, ma poésie « Body Bags » avec les détenus de la structure d’accompagnement à la sortie ( « SAS »), tous les vendredis, au centre pénitentiaire de Marseille / Prison des Baumettes, où j’anime un atelier d’expressions et d’actions autour de l’urgence sociale. Son nom : « Droit à l’hygiène ».

Chantiers en cours :
Poésie Body Bags

Enrique Arias Beaskoetxea (Bilbao, 1958) tiene varios poemarios publicados en revistas electrónicas de literatura de España (Cervantes Virtual y Poemaria) y Francia (Revue d’art et de littérature, musique - RALM).
Asimismo ha colaborado en publicaciones de España (Ágora), Colombia (Túnel de letras) y Estados Unidos (Furman217).
Es uno de los autores asociados a la "Asociación de Escritores de Euskadi" : escritoresdeeuskadi.com/es/

Site : enrique-arbe.simplesite.com

Chantiers en cours :
Poemarios

Rolando Revagliatti nació el 14 de abril de 1945 en Buenos Aires, ciudad en la que reside, capital de la República Argentina. Su quehacer en narrativa y en poesía ha sido traducido y difundido al francés, vascuence, neerlandés, ruso, italiano, asturiano, alemán, albanés, catalán, inglés, esperanto, portugués, bengalí, maltés, rumano y búlgaro.

Chantiers en cours :
Poemarios - Entrevistas

Samborondón, 1958, provincia del Guayas- Ecuador, de profesión Licenciada en Psicología, 1983 y Psicóloga Clínica, 1984, ha trabajado con Instituciones de atención al niño, la familia y a la comunidad (INNFA), Programa muchacho trabajador del Banco Central (PMT), Fundaciones, tanto en Investigaciones, Asesorías, Coordinaciones sobre Atención al Maltrato, Abuso sexual, Deberes y Derechos, Formación Cívica y Democrática, desarrollos de Espacios Alternativos Creativos. Ha laborado en Colegios y Universidades ; Ha dado talleres de creación literaria.

Chantiers en cours :
Essais - poésies - narrations...

Santiago Montobbio est né en 1966, et les premiers poèmes de Hospital de Inocentes datent de 1985. La jeunesse du poète a de quoi nous surprendre, tellement sa culture, la maturité tranquille de sa vision et la robuste limpidité de sa langue témoignent d’un tempérament d’homme et d’écrivain très affirmé.

D’emblée, la parenté de la poésie de Montobbio et de celle de certains de ses grands prédécesseurs espagnols, Alberti et Machado en particulier, nous frappe. A partir d’images simples, empruntées au quotidien et à la nature, il évoque le “sentiment tragique de la vie” qu’Unamuno plaçait au fond de l’âme espagnole, ou ce “passage éphémère” que Cecil Day Lewis citait comme “le thème poétique par excellence”. Les fantômes du vent, les “eaux orphelines” “un amour, une ombre, un oubli” sont les symboles favoris de cette poésie du passage, comme les vies qui “passent comme rien”, sans bruit, avec simplicité, dans le silence. Jean-Luc Breton

Chantiers en cours :
Poésies complètes chez El Bardo

 

 

Notamment, un forum est ouvert sur cette rubrique : [Masse critique]

Le forum de la RALM - Masse critique - le numéro in progress

Le but de ce "forum" est d'ouvrir la RALM à la critique et, si le volume est conséquent, d'en publier le contenu en librairie. En exprimant ses sentiments à propos du contenu de la RALM, le lecteur contribuera à sa constante évolution. Cette nouvelle activité pourrait bien en changer sensiblement sa portée et son influence. Elle met d'ailleurs fin à la pratique, depuis plus de 15 ans, du "numéro". Elle en sera, pour quelques années encore, le dernier... Par contre, la publication hebdomadaire continue avec sa "Une" et ses auteurs.

Ce forum est aussi l'occasion de faire remonter la surface des textes anciennement publiés ici. Et de retrouver la cohérence des travaux souvent colossaux. Leurs auteurs peuvent ainsi eux-mêmes rafraîchir la mémoire de leurs lecteurs.[à propos]

 

Entrevistas de Rolando Revagliatti
commentaire de Flavio Crescenzi
« Documentales. Entrevistas a escritores argentinos. Tomo II », una renovada apuesta a la figura del autor
Suele decirse que al escritor se lo conoce por su obra. Si bien esto es  [...]
1

Semaines de la RALM
commentaire de Jean-Michel Guyot
Ecrire ne serait-ce que quelques lignes, le matin surtout, et je n’aurai pas l’impression d’avoir complètement perdu ma journée, riche par ailleurs en pensées et sensations de  [...]
2

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Patrick Cintas
Quel est donc ce nouveau concept d’impression de savoir ? N’est-ce pas le meilleur moyen de se tromper de sens ? Vous devriez préparer vos promenades solitaires avec plus de  [...]
3

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Patrick Cintas
— J’ai rien senti. J’ai l’angoisse. Comme si je ne savais pas que ce serait une libération… Fini la Comédie ? Un roman en deux parties…
— Parallèles ?
— Tu l’as dit ! Mais dans le  [...]
4

À propos de Santiago MONTOBBIO
commentaire de Santiago Montobbio
Queridos amigos :
Me alegra poder comunicaros la aparición de un nuevo libro, titulado Vuelta a Roma, y que quiero ver en estos momentos como una esperanza.
Se ha publicado  [...]
5

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Patrick Cintas
Vous allez me dire : ça y est ! Il l’a fait ! Il a pas pu s’empêcher. Certes, vous auriez peut-être préféré que Pompeo n’ait aucune apparence à part celle qui vous chante de lui donner  [...]
6

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Patrick Cintas
— Hypocrisies ? Au diable les pavés et leur Paris ! Je ne lis que ce qui s’achève avant que j’aie envie de faire autre chose ou qu’on m’y contraigne, ce qui arrive souvent. Je n’en  [...]
7

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Patrick Cintas
Ça grouille presque. Ça sent l’acharnement. Avec appareillages et glouglous des flacons remplis de sérum de vérité. On distingue cependant l’inquisiteur du crucifié sur l’autel de la  [...]
8

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Jean-Michel Guyot
Texte inspiré par le texte de Gilbert Bourson « Eloge de la masturbation, donc de l’écriture » [ci-dessus]
Il n’est pas rare qu’un texte se barre en couilles, molles comme il se  [...]
9

Semaines de la RALM
commentaire de Jean-Michel Guyot
Il ne s’agira pas ici de dire du bien d’un auteur et de son livre pour faire vendre en donnant l’envie de l’acheter ni non plus d’en explorer tous les tenants et aboutissants  [...]
10

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de LUCE
La RALM n’est pas le meilleur endroit pour vanter les mérites pouponesques de la Montserrat. Quant au "stop" qui se répète ici, encore faudrait-il en justifier le cri...  [...]
11

Tracteurs et cerfs-volants
commentaire de Gilbert Bourson
Quel bonheur d’avoir de tels lecteurs qui abordent les poèmes comme des êtres vivants et singuliers, du pensé hic et nunc qui « surprend en maintes occasions » l’auteur lui-même,  [...]
12

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Henri Valéro
Stop à vous tous, si vous avez encore des problèmes poupéesques vous êtres invités à la maison. Ma dulcinée au beau nom d’une montagne sacrée, la Montserrat donc, vend des poupées.  [...]
13

À propos de Santiago MONTOBBIO
commentaire de Santiago Montobbio
A raíz de la inesperada y estimulante noticia de la concesión del Prix Chasseur de poésie 2012 escribí una prosa, titulada “Barcelone en flânant”. A la poesía, como se comenta en  [...]
14

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Patrick Cintas
Entretemps la poupée...
Pourquoi pas une suite en effet.
En voici le premier fragment ou chapitre.
[Les derniers jours (mots) de Pompeo]
A suivre dans la RALM...
Les  [...]
15

Tracteurs et cerfs-volants
commentaire de Patrick Cintas
Gilbert Bourson vient de publier "Phases" chez Tinbad...
[Lire ce texte dans la RALM]
avec commentaires...
La chair de ses textes [y] est diablement complexe, et c’est sans  [...]
16

Tracteurs et cerfs-volants
commentaire de Jean-Michel Guyot
…Und dass ich Euch ein Beispiel gebe… Goethe

L’énorme poireau du tout au cheveu blanc
comme le rien qui a vieilli dans sa verdeur
de queues coupées
dépasse insolemment de mon  [...]
17

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de anonyme
J’aurais tendance à penser comme Henri Valéro (ci-dessus) à propos de cette nouvelle particulièrement réussie. Et la proposition de luce me séduit bien. Patrick Cintas est mis au  [...]
18

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Jean-Michel Guyot
Les hommes font leur propre histoire, mais ils ne la font pas arbitrairement, dans les conditions choisies par eux, mais dans des conditions directement données et héritées du  [...]
19

Lecture de Santiago Montobbio - articles de Jean-Luc Breton
commentaire de Santiago Montobbio
Con motivo de la creación de su foro Masse critique en la Revue d’Art et de Littérature, Musique, la editorial francesa Le chasseur abstrait éditeur ha digitalizado los números de  [...]
20

Entrevistas de Rolando Revagliatti
commentaire de Luis Benítez
Tomo I, Ediciones Richeliú, Ciudad Autónoma de Buenos Aires, Argentina, noviembre de 2019, 379 pp., ed. electrónica de 8,42 Mb, acceso gratuito.
En fecha reciente Ediciones  [...]
21

Récits de Jean-Michel Guyot
commentaire de Jean-Michel Guyot
Eh beh, si je m’y attendais !
Un grand merci pour cette analyse tout en finesse et justesse.
Je m’y retrouve sans retenue et surtout sans jamais éprouver un quelconque  [...]
22

Récits de Gilbert Bourson
commentaire de Gilbert Bourson
Merci Patrick pour ta belle lecture de ‘Phases’. J’ai écrit ce truc sans chapitres ni décrochements d’aucunes sortes. Une fois le premier mot lu, la phrase toujours déjà commencée  [...]
23

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Gilbert Bourson
Éloge de la masturbation , donc de l’écriture
La masturbation est toujours, une pratique intellectuelle, fantasmée par l’imagination. L’écriture est une masturbation où mots,  [...]
24

Gué de la Noire
commentaire de anonyme
Belle anthologie cependant limitée à la série La rivière Noire. En attendant un "Gué" des autres collections de cet auteur prolifique et infatigable. Ce serait aussi une bonne idée  [...]
25

Chroniques
commentaire de Gerard
Cette présentation, ce décryptage donne bien envie de lire. Car la constatation d’un certain aboutissement de l’évolution des générations de nouveaux européens, rapprochés sans  [...]
26

Revues "papier" et numériques
commentaire de Patrick Cintas
Et téléchargeables gratuitement.
Bonne lecture.
Et grande diffusion.
27

GOR UR - roman - version intégrale et révisée
commentaire de Henri Valéro
Comme un rond de flan me laisse l’individu !
Le gorille qui pisse ressemble à la girafe peignée par un pygmée, à l’éléphant branlé par une poupée désarticulée. Animaux improbables  [...]
28

Revues "papier" et numériques
commentaire de anonyme
Bonne idée !
On suit ça de près.
On peut consulter les [archives] en attendant.
Un travail de revuistes colossal !
29

Récits de Gilbert Bourson
commentaire de Patrick Cintas
Tinbad nous signale que ce récit de Gilbert Bourson ne peut figurer dans sa collection fiction car « il part d’un fait mythique » : les déboires sexuels d’Achille. Ce texte devient  [...]
30

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de LUCE
L’inversion des pôles est, paraît-il, imminente. Mais la pratique de l’écrit n’a pas attendu cette promesse pour procéder au déplacement linguistique de l’adage : "L’art est  [...]
31

GOR UR - roman - version intégrale et révisée
commentaire de anonyme
Frank Chercos le fils et papa John Cicada prennent la parole à une génération de distance. Autre distance, celle qui sépare la planète Terre, où le fils balaie les planchers d’un  [...]
32

En voyage
commentaire de LUCE
Quel charabia ! Quel vide de coquille !
Que d’idées démarquées ! Ô platitudes !
Citations déguisées. Copiés-collés aux trousses.
Allégations sans fondement (à part le vôtre) !
On  [...]
33

En voyage
commentaire de Stéphane Pucheu
Les obsessions, quelles qu’elles soient, sont caractéristiques des écrivains.
En préambule de mon "exégèse", lorsque j’évoquais les poétesses grecques (essai n. 122 dans "Espace  [...]
34

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Patrick Cintas
Gilbert Bourson a inventé le genre « perdrix ». Cet envol a animé le ciel de la RALM de février 2013 à juillet 2019, suivi d’une parution partielle chez Le chasseur abstrait où il a  [...]
35

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Henri Valéro
Salut Patrick - Quel plaisir, quel pied que celui de la poupée… Immédiatement suivi d’une grimace d’incompréhension totale. Comment peut-on commenter un texte qui n’a besoin de  [...]
36

Récits de Jean-Michel Guyot
commentaire de Gilbert Bourson
D‘abord mon choix de « dans la chambre » de J.M. Guyot est dicté par mon propre intérêt pour le thème, justement, de la chambre, qui souvent est l’incipit ouvrant sur le lieu  [...]
37

Phénomérides - roman texte intégral
commentaire de LUCE
Je crains de m’être mal fait comprendre (si j’en juge par un récent courrier d’un de nos lecteurs).
Évidemment : si je ne me vois pas cadavérisée sur la table en question, c’est à  [...]
38

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Patrick Cintas
Les pédophiles cultivent en principe l’art de l’ellipse. Sauf en cas de pédopornographie. La narration de cette « poupée » est à rattacher plutôt à cette « immaculée conception » qui  [...]
39

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Gilbert Bourson
La question est de savoir si écrire est équivalent à prendre son pied. La question posée, c’est déjà répondre par Nietzche interposé, que c’est avec la paire de ce membre (au moins)  [...]
40

Poésies de Patrick CINTAS
commentaire de Patrick Cintas
Un deuxième volet de Seriatim sera publié la semaine prochaine 13 janvier en feuilleton.
[ICI]
41

Branlettes de Patrick Cintas (pour LUCE et ses phénomérides) [section V]
commentaire de Patrick Cintas
Cette "nouvelle" est le premier des 101 chapitres de mon dernier roman : Hypocrisies à paraître dans la RALM sous forme de feuilleton.
J’en rédige actuellement le Mode d’emploi.  [...]
42

Semaines de la RALM
commentaire de Patrick Cintas
Afin de ne pas sombrer dans la confusion forcément inhérente aux « points de vue » sur le chantier que j’ai entrepris, je précise que ce no 103 est un roman (ou tout autre genre qui  [...]
43

Semaines de la RALM
commentaire de anonyme
Bibliographie complète de P. Cintas. On voit bien, avec cette liste, et dans l’esprit de l’auteur, les deux « ensembles » (le Festin et le Désir) et leurs contenus respectifs.  [...]
44

Poésies de Gilbert Bourson
commentaire de Gilbert Bourson
Le problème est de savoir, (pour moi) si ce texte est un texte autobiographique ou pas. La question peut être posée par le lecteur qui a toujours tendance à penser que le récit  [...]
45

Espace de Daniel Aranjo
commentaire de Gilbert Bourson
Évoquant les sigillaires au temps de Marc-Aurèle, Daniel Aranjo garde le présent aussi chaud que cette neige, elle aussi évoquée, d’enfance demeurée, (déjà toujours neigée) en cette  [...]
46

Nouvelles lentes - suite de N (nouvelles de Patrick Cintas)
commentaire de Gilbert Bourson
Cette nouvelle est l’une que je préfère parmi celles de Cintas. Il semble qu’elle soit au plus près des inquiétudes actuelles tant en ce qui concerne le climat « matériel » que  [...]
47

Récits de Gilbert Bourson
commentaire de Patrick Cintas
Voir Forum à propos de "Pli urgent"
[ICI]
***
48

Parutions chez Le chasseur abstrait
commentaire de Patrick Cintas
"Pli urgent" a été publié dans la RALM :
[ICI]
À lire absolument...
49

Parutions chez Le chasseur abstrait
commentaire de Gilbert Bourson
On reçoit toujours des nouvelles de quelque part où nous sommes sans le savoir, et c’est de nous-mêmes que ces récits nous parviennent. Le rêve est un des ports de notre existence  [...]
50

Les noces d’Hérodiade de Stéphane Mallarmé-mystère
commentaire de Gilbert Bourson
Je ne sais pas si cette opération Mallarméenne fut ma Béatrice, mais elle fut certainement une des plus exaltante de ma vie d’homme, laquelle se tient, (devrais-je dire se joue ?)  [...]
51

Semaines de la RALM
commentaire de anonyme
Pour être complet (5/11/2019), voici la bibliographie complète de P. Cintas :
Page à consulter : [Catalogue] [Chantier] [RALM 103]
52

Journal du Catalogue du sériographe (RALM 102)
commentaire de anonyme
Ici, quelques chroniques à propos d’ouvrages et d’auteurs qui méritent une attention particulière. Le choix de la RALM suppose toujours une lecture attentive et critique. Peu  [...]
53

Florilège
poèmes et essais
proposé par Françoise Hán
commentaire de anonyme
A l’occasion de Ce pli ouvert/Sans fragment de bleu Chez Brémond - Encres de Jean-Michel Marchetti.
Ode à Françoise Hàn
54

Autres romans, nouvelles, extraits (Patrick Cintas)
commentaire de Patrick Cintas
À l’époque, nous vivions au bord de la plage, à la sortie de la ville. Un matin, tout le quartier était assemblé sur le sable, tous tournés vers la mer. Une patera* dérivait au  [...]
55

Autres romans, nouvelles, extraits (Patrick Cintas)
commentaire de Jean-Michel Guyot
L’oubli, dans cette nouvelle, n’est pas cet oubli par négligence engendré par la surcharge informationnelle que nous subissons tous, pour peu que nous suivions l’actualité avec  [...]
56

La calbombe céladone de Patrick CINTAS
commentaire de anonyme
Le mélodramatisme porteur de pain du concept de « l’étranger » a fait long feu. De nos jours, les seuls étrangers sont les émigrés, les exilés et ceux qui, par les temps qui courent,  [...]
57

Journal du Catalogue du sériographe (RALM 102)
commentaire de Patrick Cintas
Une fois digérée cette idée de projet colossal, lequel interdit toute tentative éditoriale raisonnable et raisonnée qui le limite à une simple mise en ligne avec les moyens mis à  [...]
58

Phénomérides - roman texte intégral
commentaire de LUCE
Avec vous (je le sais pour avoir travaillé avec vous à ma Pornocacographie et à Phénomérides — titres que j’emprunte à vos vers), il n’est jamais question de se laisser embarquer dans  [...]
59

Phénomérides - roman texte intégral
commentaire de Patrick Cintas
Auteure d’un recueil de poésies (En voyage), de deux longs poèmes (sous le titre générique de Grandes Odes : Histoire de la femme en poésie et Pornocacographieen langue kinora -  [...]
60

En voyage
commentaire de LUCE
Je n’ai pas l’honneur de vous connaître et je n’en ai pas l’envie non plus au regard de votre traitement plus obsessionnel que littéraire que vous pratiquez sur le corps de la  [...]
61

Journal du Catalogue du sériographe (RALM 102)
commentaire de Patrick Cintas
« …l’existence numérique du texte lui ouvre d’autres dimensions parce que les supports numériques, en particulier les formats du web, ne sont aucunement astreints à la linéarité  [...]
62

Phénomérides - roman texte intégral
commentaire de anonyme
« Il fut un temps, pas si lointain, où la pratique de l’écriture, du français en ce qui nous concerne, pouvait raisonnablement témoigner du sérieux de l’écrivain ou au contraire le  [...]
63

Branlettes de Patrick Cintas (pour LUCE et ses phénomérides) [section V]
commentaire de Patrick Cintas
Ces nouvelles n’ont pas été conçues pour appartenir à un livre, roman, recueil ou autre poème. Elles sont « sueltas », libres, et peuvent être lues indépendamment les unes des autres.  [...]
64

Dictionnaire Leray
commentaire de anonyme
L’œuvre de Pascal Leray tient à la fois à l’art et à l’ingénierie. La RALM nous a offert un numéro spécial (le 102) consacré aux travaux en tous genres de cet écrivain plongé jusqu’au  [...]
65

Semaines de la RALM
commentaire de Jean-Michel Guyot
"Pour respecter l’idiosyncrasie de chacun..." André Gide - Paludes.
Qui dit masse critique dit tout à la fois le fait indéniable d’une accumulation d’œuvres unique en son genre et  [...]
66

En voyage
commentaire de Stéphane Pucheu
Sans doute la poésie est-elle davantage honorée par les femmes que par les hommes, et il vaut mieux qu’il en soit ainsi, au regard des noms qui sont mentionnés planétairement.
Si  [...]
67

La calbombe céladone de Patrick CINTAS
commentaire de Stéphane Pucheu
Faut-il condamner l’homme qui fut un grand écrivain parce que collaborationniste ? Ou faut-il condamner l’homme et l’écrivain parce que confondus et collaborationnistes ?
Cette  [...]
68

Portraits et propos à vue de perdrix
commentaire de anonyme
Six ans, de semaine en semaine, avec la ponctualité d’un Vialatte...
Plus de six cents poèmes sans un seul craquement de l’édifice...
Chacun reposant sur une citation extraite de  [...]
69

A comme anarchiste
commentaire de Patrick Cintas
Non, la "censure" n’existe pas dans la RALM. Toutefois, le comité de lecture se réserve la possibilité de ne pas publier des coquilles vides. J’ai dit "vides", pas "fêlées"...  [...]
70

A comme anarchiste
commentaire de Patrick Cintas
... pour LUCE, voici le texte de Henri Valéro "censuré"... Ça n’a pas pas grand-chose à voir avec l’objet de ce forum... mais si ça t’inspire...
Comment ? La térature n’existe pas  [...]
71

A comme anarchiste
commentaire de Henri Valéro
Plusieurs fois ce court texte expliquant ma folie, ma mauvaise éducation ou mon niveau culturel au-dessous du zéro absolu, à votre choix, a été envoyé dans la boîte aux lettres  [...]
72

Romans de Patrick CINTAS
commentaire de anonyme
Dans le genre hallucination, lire aussi L’Ogresse du même auteur et dans la série caNNIbales.
"Quelle est la place du mort chez moi ? Laissez-moi vous raconter ça..." L’auteur  [...]
73

A comme anarchiste
commentaire de Henri Valéro
— Veux-je vivre, oui ou non (inquisitoire) ?
— Est-ce que, par hasard, écrire ne pallierait pas ce qu’il faut bien considérer, à force d’esclavage, comme une connaissance de la  [...]
74

 

Derniers articles publiés

L'approbation du public est à fuir par-dessus tout. Il faut absolument empêcher le public d'entrer si l'on veut éviter la confusion. J'ajoute qu'il faut le tenir exaspéré à la porte par un système de défis et de provocations.
André Breton - Manifeste 1930.

Derniers articles (moins d'un mois)

Semaines de la RALM
5 avril
Cliquer pour lire
1


Poésies de Santiago MONTOBBIO
5 avril
[nota de prensa...]
LOS NIÑOS ITALIANOS QUE JUEGAN EN EL PISO DE ARRIBA.
Se les oye corretear. Escribo andada un poco más
la mañana, pasado  [...]
2


Seriatim 2
5 avril
Ville dort et l’Ural dans le jardin étroit
Ronronne avec ses chats / « je suis veuve »
Les Pyrénées d’Hendaye à Collioure / side-car
Au plaid  [...]
3


Les derniers jours (mots) de Pompeo
5 avril
*
* *
Qu’est-ce que je fous ici ? Enfin seul ? Tu parles… Ce n’est pas ça, la solitude. Le solitaire peut se promener. Peut-être pas où il veut,  [...]
4


Romain Gambois - Haïkus dénaturés
5 avril
801
Pléiades des anonymes
Aux alias distinctifs :
Rien à glaner dans ce champ.
802
Un mendiant sur mon paillasson :
Il se bat pour une  [...]
5


« Avant-fiction » - roman en vers
5 avril
Qu’il est heureux, Dormeur, à l’ombre du noyer
Qui cache dans son ombre une idée de la mort.
Parmi d’autres l’idée peut-être sans rapport
Avec  [...]
6


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
5 avril
Des plages sans fin
Et des enfants perdus
Comme coquilles vides
Dans le sable et l’écume.
Tu connais ces récits
Aussi bien que le vent.
Suffit de  [...]
7


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
5 avril
Comme la langue retrouve sa patte douce
Quand la pensée ne sait plus ce qu’elle dit !
Barils des sels vivaces !
Croissance des systèmes
Entre le  [...]
8


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
5 avril
Dieu se nourrit comme tout le monde
Des illusions en cours et de désirs croissants.
Partout des symboles de sa gloire imméritée.
Mâts aux filins  [...]
9


Délires
5 avril
Comme il se doit, tout a commencé
Pour une nuit, un jour peu importe,
Monter ou descendre au choix.
Venu d’un grand n’importe où
Et allant vers un  [...]
10


Poemas (Carmen Vascones)
5 avril
11


Poemas (Carmen Vascones)
5 avril
12


Stephen BLANCHARD
5 avril
13


Crónicas
5 avril
14


Poesía
5 avril
15


Poesía
5 avril
16


Poesía
5 avril
17


Crónicas
5 avril
18


Poesía
5 avril
19


Revistas
5 avril
20


Revistas
5 avril
21


Arte
5 avril
22


Jesús Quintanilla Osorio
5 avril
Escenario. El Hombre, con la imagen de un hospital a sus espaldas, está vestido como enfermero. Al abrirse el telón, el Hombre habla.
El Hombre.  [...]
23


Jorge Arturo Quintanilla Penagos
5 avril
24


Espace panoramique occidental
5 avril
" Le couple est une blessure dans le temps " . S.P
Le constat est limpide.
Oui, loin des considérations sociologiques habituelles, des  [...]
25


Entrevistas de Rolando Revagliatti
29 mars
PDF EPUB
Rubén Sacchi nació el 29 de noviembre de 1955 en la ciudad de Lanús, donde reside, provincia de  [...]
26


Les derniers jours (mots) de Pompeo
29 mars
*
* *
Odeur de javel sur les barreaux.
« Tu tousses ? »
Pas de trace de Pompeo.
« T’as remarqué… ?
— Non… quoi… ?
— Ya plus de mouches…
— Je  [...]
27


A comme anarchiste
29 mars
Au revoir,
Ce document est destiné à tous ceux et celles qui ont croisé mon chemin et qui restent encore en mon souvenir.
Ceux qui sont tombés  [...]
28


Seriatim 2
29 mars
« Des fois j’ai des visions et des fois j’en ai pas »
Raréfiez l’air et obscurcissez les lieux /
« L’or va bien avec le cramoisi de nos dais »
Près du  [...]
29


« Avant-fiction » - roman en vers
29 mars
Draps conçus comme mer qui lointaine somnole.
L’esprit prend la fiction pour la réalité.
Aucun breuvage noir ni chien sollicité
Et pourtant le voyage  [...]
30


Romain Gambois - Haïkus dénaturés
29 mars
791
Le berstulari méditait,
Bras croisés sur la table
Qui ne lui sert pas d’écritoire.
792
Chaleur de la nuit
À Séville l’été,
Sans bagages,  [...]
31


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
29 mars
Ni désert ni forêt où l’abondance est animale /
Des façades bleues où le volet se ferme et s’ouvre
Étêtant les géraniums toujours atteints de pythium
 [...]
32


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
29 mars
Le voilà ton personnage /
Il ne te ressemble pas mais
Il est si proche de ce que tu as vu
Dans le miroir familial : chambre
D’hôte / les clous  [...]
33


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
29 mars
Qu’est-ce que cet enfant, de chair ou de papier,
Change mieux que la mémoire ? La ruine gagne
Le cœur même du tournoiement acquis avec les ans.
Mais  [...]
34


Semaines de la RALM
29 mars
Cliquer pour lire
35


Rubén Sacchi
29 mars
36


Poésies de Santiago MONTOBBIO
29 mars
37


Poésie de Jean-Michel Guyot
29 mars
Tout près du texte
Le cortex à portée de sexe
Images déroulent leurs stances rances
Images en déshérence
Je vous prends au pied des lettres  [...]
38


Poésie de Jean-Michel Guyot
29 mars
Quel honneur vous me faites !
C’est ma fête, c’est un fait.
Que dire, que dire ?
Ne dîtes rien, respirez profondément ! Détendez-vous ! Laissez  [...]
39


Poésie de Jean-Michel Guyot
29 mars
On dit la musique universelle. Quelle bonne blague !
Certaines musiques populaires vivent en vase clos, entretiennent des adeptes enfermés dans  [...]
40


Crónicas
29 mars
41


Poesía
29 mars
42


Crónicas
29 mars
43


Poesía
29 mars
44


Crónicas
29 mars
45


Revistas
29 mars
46


Poésies de Gilbert Bourson
29 mars
Et s’en prennent au papier dans l’écorce du Ciel
celui qui sort de terre 
comme la tragédienne
avec fards et collodion
 
les banquiers la  [...]
47


Jesús Quintanilla Osorio
29 mars
48


Jorge Arturo Quintanilla Penagos
29 mars
49


Espace panoramique occidental
29 mars
Depuis plusieurs décennies, la place de l’écrivain et donc de la littérature a profondément changé au sein de l’Occident. Au sein de la Cité.
Imputer  [...]
50


Semaines de la RALM
22 mars
Cliquer pour lire
51


Les derniers jours (mots) de Pompeo
22 mars
*
* *
Hier
À quatre heures du mat’, un type que je connais pas s’introduit dans ma chambre. Je suis vissé dans mon lit. Par habitude. Une  [...]
52


Seriatim 2
22 mars
Oui oui les romans
De la gare au tripot
Et du trottoir à la télé
Les romans sans virgules
Comme le vin de messe.
J’en ai lu j’en ai lu !  [...]
53


« Avant-fiction » - roman en vers
22 mars
La poésie parfois ressemble à ces croquis
Que les WC publics, faciles galeries
Où l’artiste sommaire emploie ses âneries,
Proposent sans critique à  [...]
54


Romain Gambois - Haïkus dénaturés
22 mars
781
Suivi de mes traces biologiques
Dans le cadre d’une enquête
Ne me concernant pas d’aussi près.
782
Inventaires des greniers.
Chacun a  [...]
55


Scriptocardiogramme - 1993 - Révision 2018
22 mars
56


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
22 mars
/ des lunes qu’on y pense : exterminer :
« pour vivre enfin
notre existence
et trouver du nouveau
qui le soit vraiment
et non pas en poé
poésie des  [...]
57


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
22 mars
Refaites-vous une beauté
Car le temps voyez-vous
Regardez-vous enfin
Vous n’avez plus le poil
Aussi soyeux que jadis
Et je ne parle pas de naguère  [...]
58


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
22 mars
Qu’est-ce que la poésie de ce temps
Si ce n’est pas la poésie qu’on apprend
Par cœur à l’heure de signaler sa présence ?
Griffonne encore en marge  [...]
59


Libros
22 mars
60


Libros
22 mars
61


Libros
22 mars
62


Poesía
22 mars
63


Poesía
22 mars
64


Poesía
22 mars
65


Poesía
22 mars
66


Tracteurs et cerfs-volants
22 mars
Comme des dents avant de quitter leur mâchoire
ou les filets qu’on retire de la mer
c’est ainsi que je considère les idées
quand le poème les a  [...]
67


Tracteurs et cerfs-volants
22 mars
Cutters traversins et couvertures mitées de ce temps
servent de cendrier à nos propos
avec les sommiers déglingués qui ne laissent aucune chance  [...]
68


Récits de Jean-Michel Guyot
22 mars
Tom était fort doué, disait-on, pour rédiger des préfaces brillantes et profondes, et surtout fort éclairantes. Elles n’éclairaient qu’elles-mêmes,  [...]
69


Récits de Jean-Michel Guyot
22 mars
J’aimerais t’y voir, gros lard. Tu crois que c’est facile de faire connaissance avec ces gars-là. Les filles ressemblent à des poules de basse-cour,  [...]
70


Récits de Jean-Michel Guyot
22 mars
Elle est courante, cette expérience du miroir déformant.
Les eaux stagnantes, elles-mêmes, en savent quelque chose.
Elles gardent la mémoire et  [...]
71


Récits de Jean-Michel Guyot
22 mars
-  Il faut savoir faire la plonge, dit Max, pour savoir plonger en eaux profondes. Tu te rappelles Manu, la dernière fois qu’on l’a vue ?
Son corps  [...]
72


Essais de Jean-Michel Guyot
22 mars
C’est pure spéculation, tu sais. Quoique quoi que… On ne peut pas savoir.
C’est tout le sel d’une aventure peut-être au long cours sur une mer trop  [...]
73


Espace panoramique occidental
22 mars
L’on a coutume d’associer le pouvoir à la politique.
Diriger les masses conduit souvent à la tragédie, ce qui fait l’Histoire.
La lenteur de la  [...]
74


Jesús Quintanilla Osorio
22 mars
75


Jorge Arturo Quintanilla Penagos
22 mars
76


Semaines de la RALM
15 mars
Cliquer pour lire
77


Essais de Jean-Michel Guyot
15 mars
La mise en œuvre de soi dans l’œuvre est ce qui ne va jamais de soi, et voilà précisément ce qui, n’intéressant pas l’œuvre en cours  [...]
78


Les derniers jours (mots) de Pompeo
15 mars
*
« J’en ai connu des condamnations, mais rien d’aussi définitif ! dit Pompeo à peine dedans.
— Vous avez été marié… ?
— J’ai eu des parents… et  [...]
79


Seriatim 2
15 mars
« Se tuer c’est se venger de ses parents »
Dit-elle / à n’importe quel âge ? dit-il /
Même au seuil d’une mort naturellement
Admise / « tu n’aurais  [...]
80


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
15 mars
Après tout belles sont les choses
Simples comme les compliquées
/ suffit de pas se presser au portillon
Avec les autres et : « garer son cul »
À Paris  [...]
81


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
15 mars
Pourtant le suicide
Appartient à l’enfance.
Seconde de plongée
Dans ce futur si proche
Qui n’aura pas d’existence :
Le voilà le roman de ta vie !  [...]
82


Choix de poèmes (Patrick Cintas)
15 mars
codicille
« monsieur marchez où on vous dit !
C’est nous qui savons de longue date.
Cette île appartient à l’Humanité,
Pas à l’homme que vous  [...]
83


« Avant-fiction » - roman en vers
15 mars
Ici la poésie inspire le fragment,
La sensation d’avoir trouvé un inventaire
Et d’en tenir avec sa voix l’argumentaire.
Ainsi l’écrit façonne un  [...]
84


Romain Gambois - Haïkus dénaturés
15 mars
771
La porte est ouverte.
As-tu oublié de la fermer
En sortant ou en entrant ?
772
Corridor sans fin
Si l’ombre
N’en a pas.
773
Beau  [...]
85


Libros
15 mars
Caos : codicia del verbo
-  Mudéjar cohabítalo-
Sábelo ¿Qué no puedes ?
Nadie te derribará astil casto de abedul
Imaginación del mantra puesta acuciante  [...]
86


Poesía
15 mars
87


Poesía
15 mars
88


Poesía
15 mars
89


Poesía
15 mars
90


Revistas
15 mars
91


Scriptocardiogramme - 1993 - Révision 2018
15 mars
92


Essais de Jean-Michel Guyot
15 mars
Une image s’impose puis s’évanouit.
La musique comme fenêtre donnant sur elle-même qui se donne un monde qui se reflète en elle.
Lumière et espace  [...]
93


Poésie de Jean-Michel Guyot
15 mars
Peur de mal faire
Peur de faire mal
Peur de tout et de rien
Peur de rien du tout
Peur du noir
Peur du blanc
Peur de tout
Peur de tout  [...]
94


Tracteurs et cerfs-volants
15 mars
Les étoiles ne bénissent pas le pain des pigeons ni celui des humains
mais elles le contemplent comme des trisomiques
lesquels sont charmants et  [...]
95


Tracteurs et cerfs-volants
15 mars
Oui ce livre est un chef d’œuvre
il faut le dire et ne pas
mais sans doute
et interrompt l’éloge commencé
maintenant se retient
Donc vous  [...]
96


Jesús Quintanilla Osorio
15 mars
97


Jorge Arturo Quintanilla Penagos
15 mars
98


Nouvelles
15 mars
Une fois de plus, une fois encore, la circularité du disque annonce son irruption dans l’espace, dans le ciel dont l’obscurité se dissipe  [...]
99


Délires
15 mars
Toute ressemblance avec un texte qui sonne à votre mémoire n’est pas une coïncidence !
Les politiciens qui, depuis de nombreuses années, sont à la  [...]
100

Les 50 articles les + populaires
(moins d'un mois)**
 Soledad pagana - Libro I (serie : Un solo de mujer) - texto completo
 Rubén Sacchi responde "En cuestión : un cuestionario" de Rolando Revagliatti - "Prefiero las imprecisiones que surgen de la propia humanidad"
 En los momentos difíciles la poesía siempre vuelve
 Santiago Montobbio - En los momentos difíciles la poesía siempre vuelve
 Ni désert ni forêt où l’abondance est animale...
 Virus, ya te pillé
 La enfermedad o lo intransferible
 Coronavirus
 Scriptocardiogramme - texte intégral
 Anything but universal
 El abad pedófilo
 La mujer, primero
 Las señas del esposo de Dios
 Gerineldo va al gimnasio
 Olmillos de Sasamon
 Revestidos de la gracia del amor
 Seminarista en el corral
 The Golden Apple Buddha
 La gripe española
 La inundación del 73 en San Cristóbal
 Un charme fou
 Les derniers jours (mots) de Pompeo 6 (Patrick Cintas)
 Rubén Sacchi responde "En cuestión : un cuestionario" de Rolando Revagliatti - "Prefiero las imprecisiones que surgen de la propia humanidad"
 des lunes qu’on y pense : exterminer :
 Seriatim 2 - Se tuer c’est se venger de ses parents (Patrick Cintas)
 En toute conscience - à Patrick Cintas
 Draps conçus comme mer qui lointaine somnole...
 En memoria de José Jiménez Lozano
 Haïkus 771-780
 Uno, dos, tres, cuatro, cinco
 Qu’il est heureux, Dormeur, à l’ombre du noyer...
 Seriatim 2 - Ville dort et l’Ural dans le jardin étroit (Patrick Cintas)
 Les derniers jours (mots) de Pompeo 5 (Patrick Cintas)
 Seriatim 2 - Des fois j’ai des visions (Patrick Cintas)
 Qué gozo, mujer
 El picaro cuervo y las calaveras vivientes
 C’est un honneur
 Soledad pagana - Libro I (serie : Un solo de mujer) - texto completo
 La peur de rien
 Agua azul
 Por un beso
 Haïkus 781-790
 La poésie parfois ressemble à ces croquis...
 Seriatim 2 - Oui oui les romans (Patrick Cintas)
 Pourtant le suicide appartient à l’enfance...
 Les derniers jours (mots) de Pompeo 3 (Patrick Cintas)
 Après tout belles sont les choses...
 Quoi que
 Refaites-vous une beauté...
 Manu

 

Plus d'articles (2004/2020)...
voir aussi les pages [Numéros] & [Auteurs] (utilisez le moteur de recherche interne)
Semaines en cours et passées

Publications hebdomadaires, mise en ligne le lundi. "À la Une" (ci-dessus), un article ou une information particulièrement intéressant. Pour proposer une contribution, voir plus bas sur cette page. Ci-dessous la liste des 'UNE' récentes :

5 avril. Santiago Montobbio - En los momentos difíciles la poesía siempre vuelve
29 mars. Rubén Sacchi responde "En cuestión : un cuestionario" de Rolando Revagliatti - "Prefiero las imprecisiones que surgen de la propia humanidad"
22 mars. Pascal Leray - Scriptocardiogramme - texte intégral
15 mars. Soledad pagana - Libro I (serie : Un solo de mujer) - texto completo
8 mars. Toutes les revues de la RALM en téléchargement
1er mars. Masse critique - Barcelone en flânant - de Santiago Montobbio
23 février. Masse critique - Is an ideal world possible ? - commentaire de Jean-Michel Guyot à propos de La poupée de Patrick Cintas
16 février. Atapuercano - de Daniel de Cullá - texte intégral
9 février. Leonor Mauvecin responde En cuestión : un cuestionario de Rolando Revagliatti - "El tema impone el estilo del decir"
2 février. Phases - de Gilbert Bourson - éditions Tinbad
26 janvier. La nuit de la graisse - d’Aldo Qureshi - Atelier de l’Agneau
19 janvier. Jean-Michel Guyot - L’ichor - La matrice de mes écrits
12 janvier. Pascal Leray - Du dialogue néantiste à l’expérience sérielle - vidéos
5 janvier. « Avant-fiction » - Le feuilleton continue. Tout sur Hélène.
15 décembre 2019. Rolando Revagliatti - Documentales - Entrevistas a escritores argentinos
8 décembre 2019. Gilbert Bourson - Les noces d’Hérodiade de Stéphane Mallarmé-mystère
1er décembre 2019. Benoît Pivert - Victor et Macha d’Alona Kimhi - Un roman d’apprentissage
24 novembre 2019. Enrique Arias Beaskoetxea - Condición terrenal - poemario
17 novembre 2019. Sériographie - retour sur la RALM 102 dans le forum
10 novembre 2019. Jean-Michel Guyot - Pour une masse ctitique - A por una masa crítica
La poésie a des racines.
Cultivez-la !
Sans cette culture,
le comité de lecture vous enverra sur les roses.
En papier ou numérique, une revue littéraire n'est pas un magazine.
On n'y publie pas pour se faire remarquer.
On y est choisi parce que ce qu'on y propose a un intérêt littéraire ou artistique (classique ou moderne).
L'auteur y cède sa place à son art.
Et cela ne peut avoir lieu sans souffle ni générosité.
Si vous proposez quelque chose, ne vous contentez pas de donner, ou de prêter, un échantillon de votre talent. Pensez plutôt à présenter votre travail pour en montrer l'intérêt.
Patrick Cintas
Responsable de la publication
nouveautés tous les lundis

 Pour adresser vos contributions (Comité de lecture)

Si vous souhaitez suivre la publication de la RALM, adressez-vous à Patrick Cintas qui vous inscrira sur sa liste personnelle [NEWSLETTER]
Fréquence : 1 semaine. Notre [BACKEND (derniers articles publiés)].
Revues "papier"
       
Numéros spéciaux
     
Chantiers
   
Sites remarquables
actor.ral-m.com
benoit-pivert.ral-m.com
cintas.ral-m.com
danielaranjo.ral-m.com
francoise-han.ral-m.com
gilbertbourson.ral-m.com
forum.ral-m.com
gorur.ral-m.com
hemeron.ral-m.com
jean-claude-cintas.ral-m.com
jean-michel-guyot.ral-m.com
montobbio.ral-m.com
pascalleray.ral-m.com
patrickcintas.ral-m.com
personae.ral-m.com
robertvitton.ral-m.com
rolando-revagliatti.ral-m.com
sergemeitinger.ral-m.com
srioscal.ral-m.com
stephane-pucheu.ral-m.com
television.ral-m.com
tomasso.ral-m.com
pascal-uccelli.ral-m.com

 

 

« Pour respecter l'idiosyncrasie de chacun... » André Gide - Paludes.

* d'après le "Couteau suisse" (spip)
** d'après le module de stats de spip.

2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -