Nouvelle
Revue d'art et de littérature, musique
Lire Publier Communiquer
Revue en ligne
vendredi 24 mars 2017
Directeur: Patrick CINTAS
Éditeur: Le chasseur abstrait
12 rue du docteur Jean Sérié
09270 Mazères

 

 

Sommaire :

Revue CORTO n29
 
[Ode à Françoise Hàn...] par Patrick Cintas
Patrick Cintas - Nouveau roman
 
[La trilogie française...] roman
[Sélection du trimestre] ...le meilleur des textes reçus.

 

Revue Corto

J'aime les plis. Drapés impossibles

A fixer sur le plan blanc qui obsède

Les passants, les fuyards, les immobiles.

Le livre sort, il est dehors, sur le seuil.

Il n'ira pas plus loin ; on l'ouvre

Et nos fugitives parois se couvrent

De scènes anciennes, de murmures éternels,

De jambes croisées, de regards familiers ;

Chaque page est un pli du rideau ;

Le vent, le nécessaire vent, nous balaie ;

Nous retournons dans le jardin de nos pensées.

[Lire...]
[Chez Le chasseur abstrait...]

Françoise Hàn dans la RALM >> [ICI]
*Nouveauté chez Le chasseur abstrait

Un nouveau roman de Patrick Cintas

Les magistrats sont à l'abri de ces sortes d'a priori. Le jugement est comédie, car l'homme se joue à l'envie, à l'avarice et au bigot comme le dit Unamuno. Ajoutons que la jalousie, pour expliquer l'hypocrisie (mettons que c'est là le défaut qui fait que l'art est vrai ou faux) à l'égoïsme s'associe. Le juge épris d'ataraxie chez l'autre ne fait pas long feu s'il prétend que le malheureux n'est pas fait pour qu'on lui réplique. Au théâtre des républiques la fiction trouve solution dans la logique des passions. Or quelle passion plus bipède que le vol qui nous dépossède parce qu'il enrichit l'auteur ? Acquérir comme l'acheteur, l'héritier ou le signataire, est comme on dit dans les affaires, mais venir dessus ces contrats apposer comme un magistrat, par conviction ou par paresse, les principes de sa noblesse, voilà qui met l'esprit en vrac et ennemi de tout fric-frac même si de ses personnages on tient quelquefois le verbiage pour un art qu'on voudrait avoir et protéger de tout pouvoir. Le vol est à la vigilance ce que l'art est quand on y pense. On peut pardonner au tueur, car il est souvent le meilleur ou bien le pauvre a des excuses que pas un cœur ne lui refuse même si pourtant le cerveau n'apprécie guère le cadeau. Au contraire le vol inspire à l'esprit de joyeux empires qu'on met quelquefois en roman pour en applaudir les moments. Par contre le cœur se révolte tant l'acte paraît désinvolte et pire que l'injure fait que le vol est bien un méfait, sans excuses ni esthétique, et le voleur un hérétique...

[Texte intégral...]
[Version papier chez Le chasseur abstrait...]

Patrick Cintas dans la RALM >> [ICI]
Synoptique de l'édition du Grand Voyage (in progress)>> [ICI]

 

 

 

SÉLECTION
DU TRIMESTRE

in progress

 

 

« Pour respecter l'idiosyncrasie de chacun... » André Gide - Paludes.

2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS. - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457