Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Le temps de la chose
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 10 septembre 2012.

oOo

Sache dès à présent peser le pour et penser le contre, t’appuyer sur la ferme assise de tes désirs nomades pour, le cas échéant, ravir au temps sa faconde.

Là où tu es ne fait pas ma demeure. Je ne m’y abrite pas. Je n’ai que les mots pour amis et le ciel nocturne que je déplie.

 

En tes claires saisons, j’ai fait pleine moisson de tes peines.

A présent que l’hiver s’approche pour durer dans la demeure de son lit, je cueille un nid de branches pour rendre au printemps ce qu’il a perdu. Il brûlera dans l’hiver, cheminera vers le ciel, y tournoiera doucement avant de rejoindre les airs.

L’approche rapide, la saisie furtive, l’œil disloqué, les peines et les joies, j’aurai tout connu de toi, la méconnue. Tes mains, tes bras et tes jambes, tes seins, tes yeux, tes oreilles et tes fesses… Tout ce qui de toi va de pair m’enchante, et plus encore le foyer de tes rêves que tu gardes dans ton ventre chaud en quoi ne se résume pas ton être.

La soie des jours apaise la chaleur enivrante, délivre le flux chatoyant de ses eaux alluviales. L’été brûlant n’est plus de mise. La terre approche à pas de géante.

Au sommet de tes mains jointes qui pressent tes seins sous la transparence de ta robe rouge s’élève le regard le plus électrique qui soit.

Loin de tout éclectisme amoureux, tu presses ton corps contre ton cœur pour, le jour venu, le détendre et laisser s’envoler, dans une clameur silencieuse, le venin de ton cœur.

Elixir d’espérance promise à cette plus haute destinée à quoi tu destines sans fin la flamme que tu es.

Destination et promesse épousant le silence appellent toutes deux cette parole d’homme qui tient ses promesses pour les tendre au présent que tu es pour lui dans ta luxuriance de femme avide.

 

Jean-Michel Guyot 7 septembre 2012

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -