Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Otrofictif 33
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 juin 2015.

oOo

ya des gens qui passent leur vie

à se demander ce qui se passerait

si ceci ou cela : temps perdu :

et jamais retrouvé : on meurt

moins facilement d’une maladie.

 

un autre me dit : j’étais flic : je ne le suis plus :

dites-moi ce qui s’est passé si je le suis.

 

impossible de casser un carreau

on peut même pas écrire dessus

on fait rien que regarder à travers

et ben vous savez quoi : je m’ennuie !

 

la modernité est condamnée par le divertissement

elle s’amenuise : et je ne serai pas là :

quand elle disparaîtra totalement : dire :

que je m’en veux : est une façon :

de ne pas le dire : nous allons changer :

complètement : si nous ne devenons pas :

perceurs de ces coffre-fort de l’esprit :

 

l’otrofictif est cette tragédie, messieurs-dames.

 

Jouons ! Apprenons à jouer !

Mais après le travail : et :

si c’est mérité : sinon :

apprenez à réfléchir

à ce que vous ne faites pas !

 

Vous ne pouvez pas penser sans : ce passé :

ni ce : futur : mais comment : penser maintenant ?

 

Charles Vabory, qu’on appelait Lavatory pour rigoler, inventa une nouvelle manière de dire non. Il passa trente ans dans un asile pour handicapés mentaux du dixième échelon, qui est le plus haut sur l’échelle de la probité.

 

J’inventai le chien.

 

passé

 

J’inventerai autre chose.

 

présent

 

« Voulez-vous que nous en parlions ? »

 

futur

 

On met des arbres où vous imaginez les oiseaux.

 

La fillette Elsie revint pour me montrer le dernier cadeau. Paire de souliers à boucle dorée avec une cerise sur le gâteau de ses petits pieds.

 

Poum ! Sur le cul !

 

« Quand vous aurez fini de manger, pensez à me rendre mon stylo. Je n’ai que celui-là. J’écris moi aussi ! »

 

Un bouffon fraîchement pensé

fit un tour en agitant ses menottes.

Il passa derrière le rideau

et en secoua les franges d’or.

On entendit le cri d’Elsie :

personne ne songea plus tard

à lui demander pourquoi elle avait crié

alors qu’elle était censée

jouer Lady Macbeth.

 

« Que voulez-vous prouver ?

— Mais voyons ? La culpabilité ?

— Vous serez bien avancé !

— Mais je ne veux pas avancer !

— Mais que voulez-vous alors ?

Tout le monde veut avancer !

— Oui, mais tout le monde

n’a pas l’occasion de prouver

que vous êtes coupable ! »

 

Elle revint avec les poignards.

Macbeth n’était plus visible.

On entendit la porte de sa loge

se refermer avec grand fracas.

Elle haussa les épaules

et s’envoya deux martinis sans respirer.

 

« Vous ne la connaissez pas vraiment.

Vous êtes de ceux qui exigent un sens

sinon vous refermez le livre. Clac !

Le voici refermé. Vous êtes bien avancé ! »

 

Il y a des choses simples comme un regard

et d’autres qui en compliquent le sens.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -