Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Max
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 5 février 2017.

oOo

Max, au creux de la vague, décide de fondre le peu d’or qu’il lui reste.
Armé de son impeccable orthographe, il décide, ce faisant, d’orner la terre entière de mots nouveaux. D’aucuns aussitôt s’alarment, appellent à la rescousse l’escouade des censeurs.
Max alors diffuse un parfum puissant. Des millénaires durant, il avait pris soin de collecter sang de bouc et sperme de taureau, corne de licornes et bave de crapauds.
Effet immédiat ! Le monde s’enflamme pour sa création.
Au cœur de l’incendie, il jette ses dernières armes, ses mots les plus courts, les plus incisifs. Aux flammes d’en définir le sens et la fonction exacte. Quelques femmes hardies se brûlent le bout des doigts à essayer d’en attraper quelques-uns qui virevoltent dans les flammes.
Survient alors un ciel gris lourd de menace. Une pluie fine s’annonce.
Les météorologues n’en peuvent mais. Ce qu’il reste de l’humanité se met en prière. Quelques rares spécimens organisent une gigantesque bacchanale sur la banquise.
Max exulte.
Le feu de ses mots résiste à l’appel sourd du vide.
Ses deux bras levés vers le ciel s’enflamment, deviennent torches vivantes qui enflamment le ciel exsangue. Plus de poussière et si peu de cendre.
Le brasier s’engouffre dans Max exultant. Il concentre en lui toute la rage de la terre-mère. Son volcanisme a de quoi surprendre. Il séduit, n’en a cure.
Il se mouche avec les rares nuages qui subsistent, rote, crache, pète. Les fous bêlants s’excitent, se frottent aux buissons ardents.
Max tient sa revanche, ne la lâche plus. Méduse est médusée, réduite à n’être que la pâle copie des mots de Max arrachés au néant, jeté goulument dans l’être, joyeux mélange !
Un chemin chemine vers le ciel. Max rumine sa vengeance. Il en fera un océan d’amour et de joie.
Nul ressentiment, un parfait mépris pour le passé calciné. Recouvert d’une fine couche de paraffine, ses confitures attendent les bouches avides.

 

Jean-Michel Guyot
1er janvier 2017

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -