Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Récits de Jean-Michel Guyot
Navigation

Jean-Michel GUYOT publie chez Le chasseur abstrait "À voix presque nue" précédé de "Un cri dans la nuit", récit - collection L’imaginable.

 

L’impuissance de toute littérature, le dégoût qu’elle inspire, et dans le même temps la nécessité d’écrire et de travailler, voilà l’arc bandé par Georges Bataille et quelques autres.

Entre tous, Bataille aura permis de décocher quelques flèches vénéneuses qui ont volé loin.

Elles n’ont pas encore touché leur cible. Elles vibrent dans la solitude des œuvres.

Mais les œuvres, qui s’en soucie ?

J’aurai écrit pour rejoindre les autres, avec souvent l’espoir de changer un peu la donne, avec l’ambition de dévier le malheur vers des eaux plus claires.

Je n’y suis pas entièrement parvenu.

Le malheur est coriace. Il est vrai qu’il a de nombreux alliés et qu’il sait trouver des appuis jusque chez ceux et celles qu’il tourmente…

Restent - subsistent ? - alors des textes, nombreux, très nombreux, comme des graines de bonheur pas encore germées que je dissémine au hasard de ma vie.

Pas seulement.

Mes textes - c’est tout ce que je leur souhaite - ne sont pas que des traces laissées dans la neige ou la boue, ce sont avant tout des signes d’amitié lancé à l’inconnu sans ami, mais - c’est pure merveille - de signe en signe, ce n’est pas un nouvel amour qui est né dans l’écheveau du temps, mais un amour nouveau, et c’est bien ainsi.

 

Jean-Michel GUYOT publie chez Le chasseur abstrait :

 Quelque part entre vivre et écrire - Prix Chasseur d’essais 2011.
 À voix presque nue précédé de Un cri dans la nuit

En ligne dans la RAL,M :

jean-michel-guyot.ral-m.com

- 1. Pas à pas
14 avril 2009
Pas à pas « Oui, c’est peut-être ça l’écriture : l’archéologie d’un possible qui rende moins irrépressible l’angoisse en lui laissant sa part féconde. » -  [...]

- 2. Abus dangereux !
14 avril 2009
Jean-Michel Guyot
Abus dangereux ! La femme que j’aime est conservatrice. Je vous rassure : pas sur le plan politique. Non, elle conserve les  [...]

- 3. Dérive des jours
31 octobre 2009
Sa musique ouvrait sur un monde où il n’avait pas le temps d’habiter…
Sa peinture ouvrait sur un monde où rien ne se passait que son regard sur des  [...]

- 4. Partage de l'énigme
31 octobre 2009
Il lui arrivait de ne pas être d’accord avec sa Muse. Elle lui inspirait alors des histoires pour la contredire, lui fouetter le sang, la faire  [...]

- 5. À voix presque nue - chez Le chasseur abstrait
14 novembre 2009
[ … ] Un cri à égorger l’aube retentit dans la nuit glacée. Max se tint coi, l’œil rivé sur le silence dé-sordonné qui s’en était suivi. La nuit  [...]

- 6. Mon domaine.
14 mars 2010
Mon domaine Jean-Michel Guyot -1-
Tu te promènes tranquillement au milieu des vignes. Ce sont peut-être les tiennes ou bien celles d’un ami ou  [...]

- 7. Ses longs doigts d'azur…
12 mai 2010
Ses longs doigts d’azur… Jean-Michel Guyot Allongée dans l’herbe fraîche, en haut de la colline, elle caressait de ses longs doigts d’azur un nuage  [...]

- 8. La demeure de cristal
9 juillet 2010
« Il faudrait pour cela que nous fussions deux. » C’étaient là des mots, rien que des mots qu’il avait oubliés. Elle s’était rappelée à lui, et dans  [...]

- 9. A une mandoline
5 août 2010
« Mais de même que l’écriture se lit sous l’espèce d’une chose, d’un dehors de chose se condensant en telle ou telle chose, non pour la désigner, mais  [...]

- 10. Au fil de l'eau
1er mai 2011

- 11. Dans la chambre
3 juillet 2011
Il y a, je la devine, assise sur l’aube étroite, l’immensité d’un soupir qui tarde à se proférer.
Moments de claire incertitude.
Le clair-obscur  [...]

- 12. L'arrêt du cœur
20 avril 2012
Quand Max mit son cœur dans la balance, il s’aperçut que cette dernière penchait dangereusement à droite, tandis que son cœur s’obstinait à battre à  [...]

- 13. A une exubérance
6 janvier 2013
C’était toujours les mêmes mots qui sortaient d’elle. Elle n’était plus ce buisson de roses sauvages qu’il avait naguère connu.
Quoi d’étonnant alors  [...]

- 14. De proche en proche
6 janvier 2013
Si d’aventure en aventure je pouvais entrer dans tes pensées, s’il m’était donné d’en rendre compte à la lettre, alors aussitôt le mouvement d’écrire qui  [...]

- 15. Sur le fil du rasoir
4 mars 2013
En équilibre instable sur le fil du rasoir, mais qui ne l’est ?
Il manque seulement à d’aucuns d’en avoir conscience. Il ne ressentent pas le fil  [...]

- 16. Liberté, couleur de femme
4 mars 2013
Aucune hypothèque ne pesait sur son existence. La situation avait ses avantages. Les assises héritées du passé n’en étaient pas moins d’une solidité à  [...]

- 17. Fulgurances
4 mars 2013
We gotta keep moving,
gotta keep on grooving,
understand both sides of the sky !
Jimi Hendrix, Midnight Lightning
Prêt de toucher au but, dans  [...]

- 18. Ice Queen
16 mars 2014
Elle était dans un jeu de séduction froide.
Elle n’aguichait pas, ne portait rien d’affriolant. Sa mise était correcte, son rayonnement certain.  [...]

- 19. Hibernation
23 mars 2014
Au fin fond de sa caverne, bien au sec, notre ours des cavernes dort d’un sommeil profond. Il se prend à rêver de l’été en hiver. Abondance de bien  [...]

- 20. Le beau corbeau
23 mars 2014
Cela commença par une idée. Ca finit par un meurtre. Avec des idées de meurtre en tête apprivoiser un corbeau blessé. Poser l’attelle sur son aile  [...]

- 21. Le loup
23 mars 2014
Trop longtemps, je me serai abaissé à baiser la main qui me nourrissait. Un jour, j’ai mordu la main. Vorace, je l’ai arrachée. Je me suis enfui  [...]

- 22. Les courbes bleues
23 mars 2014
Les courbes bleues épousaient amoureusement l’élan des vagues. La nageuse ne faisait qu’un avec l’onde. Elle ondulait gracieusement à la surface  [...]

- 23. Verdeur
23 mars 2014
Voilà qui est dit. Je serai donc le fer de lance d’une avant-garde éphémère. Avant-garde préhensile qui sacrifie son temps et sa sueur, afin de  [...]

- 24. L'enfance de l'art
31 août 2014
Enfant, j’avais du mal avec les ronds, avec les cercles. J’aimais les angles, les angles vifs. Un carré me paraissait toujours plus sûr, plus  [...]

- 25. Giboulée
21 février 2016
J’eu tôt fait de le renverser comme une crêpe, non que j’eu l’intention de le faire cuire, mais enfin la tentation me traversa, je l’avoue.
Au lieu  [...]

- 26. Erva
1er mai 2016
J’avais droit à quelques explications, il me semble. Elles ne vinrent pas, alors las de contourner l’obstacle, j’ai foncé droit dedans. Il faisait  [...]

- 27. Max
5 février 2017
Max, au creux de la vague, décide de fondre le peu d’or qu’il lui reste.
Armé de son impeccable orthographe, il décide, ce faisant, d’orner la  [...]

- 28. Germaine
14 février 2017
Germaine, c’est ma voisine. Elle a le poil ras jaune canari.
On raconte qu’enfant elle est tombée dans un pot de peinture. Elle se trouvait sous  [...]

- 29. La jupe
14 février 2017
Ta jupe noire, courte à ravir, et tranchante, impossible de la soulever sans déranger l’harmonie de tes formes de neige.
Ce serait sacrilège.
Non,  [...]

- 30. Un rayon de lune
16 avril 2017
Papa et maman n’ont pas décroché la lune. Ils n’ont pas su expliquer à l’enfant de quatre ou cinq ans les phases de l’astre brillant. Ils ont travaillé  [...]

- 31. De pont en pont
23 avril 2017
J’ai conseillé à cette femme de s’acheter un sextant. En deux temps, et deux ou trois mouvements, c’était fait. La bougresse était agile.
Je  [...]

- 32. Une vague de chaleur
23 avril 2017
L’obscur limon m’obsède, se lamentait la rivière asséchée, un lit de pierre pour toute assise.
A l’eau courante manquait de charrier les limons  [...]

- 33. Fer de lance
30 avril 2017
Je n’ai pas renié le fer, je l’ai rogné, rongé, limé.
Des limailles entre mes dents sont encore bien visibles. Elles laissent un goût amer dans la  [...]

- 34. Fin de non-recevoir
30 avril 2017
Ah la route est longue qui mène à ton château, et tortueuse et cahotante, belle de jours, et tes nuits sont loin de m’être acquises, et ton chaos dans  [...]

- 35. Le gisant
30 avril 2017
Au réveil, les langues de feu gisaient au sol, palpitantes de vie.
Un gisant, dans un immense effort, était parvenu à se mettre sur son séant,  [...]

- 36. Des chemins plein la tête
14 mai 2017
Aux dernières nouvelles, je fonctionne encore, m’arrive même de fictionner un peu, beaucoup, voire passionnément, c’est selon, enfin selon le temps  [...]

- 37. Les douces terres
13 juin 2017
Une taverne à la main, j’ai bu un coup, puis deux, puis trois.
La nuit se faisait attendre.
Ah l’été et ses marges d’espoir qu’on prend si  [...]

- 38. D'un pas alerte
4 septembre 2017
… On ne peut plus parler, car comment garantir la valeur d’un propos, si ce n’est pas par un autre propos que personne cependant ne cautionne.
…  [...]

- 39. Héraldique
17 septembre 2017
Toutes vous déclariez m’aimer d’un amour vibrant et sincère, et d’une grande subtilité, armé qu’il était de toute la profondeur requise par l’enjeu  [...]

- 40. Un tapis
24 septembre 2017
Les escaliers sont raides qui mènent au grenier. Le sommet de la maisonnée se mérite. J’en ai les mollets durcis, mais mon souffle ouvre le passage,  [...]

- 41. La fée du logis
8 juillet 2018
C’est que je suis un peu chez moi dans mes écrits, sans y loger pour autant, cela va de soi.
Le propriétaire des lieux, c’est moi en moi, c’est un  [...]

- 42. En un éclair
15 septembre 2019
Dans le bas du dos - les reins, aurait dit mon professeur de rhétorique en des temps reculés -règne une atmosphère doucereuse. Elle n’est pas sans  [...]

- 43. Chronique saturnienne
15 septembre 2019
Tapi dans l’ombre, l’ogre lilliputien chemine entre les planches d’un parquet vieux comme le monde. 
D’immenses failles s’offrent à ses bonds, alors  [...]

- 44. First Rays of the New Rising Sun
22 septembre 2019
First Rays of the New Rising Sun
Es sind noch Lieder zu singen jenseits der Menschen.
Paul Celan
-  1-
Notes du Journal de Max, en date  [...]

- 45. Au bord du lac
13 octobre 2019
Du lac l’alentour feuillu-boisé, les pentes douces, les frondaisons d’arbres majestueux qui caressent les eaux de ses rives, et cette barque posée  [...]

- 46. La voie
13 octobre 2019
Il faudrait être la chaussure et le chemin, le caillou et la poussière, l’horizon ouvert sur lui-même en un cycle sans fin et cette paix intérieure  [...]

- 47. Un centaure
13 octobre 2019
Les anfractuosités, qu’un texte organisé en multiples strates offre à la perception naïve, peuvent devenir abyssales, comme si tout texte de valeur  [...]
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -