Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Récits de Jean-Michel GUYOT
Navigation

Jean-Michel GUYOT publie chez Le chasseur abstrait "À voix presque nue" précédé de "Un cri dans la nuit", récit - collection L’imaginable.

 

L’impuissance de toute littérature, le dégoût qu’elle inspire, et dans le même temps la nécessité d’écrire et de travailler, voilà l’arc bandé par Georges Bataille et quelques autres.

Entre tous, Bataille aura permis de décocher quelques flèches vénéneuses qui ont volé loin.

Elles n’ont pas encore touché leur cible. Elles vibrent dans la solitude des œuvres.

Mais les œuvres, qui s’en soucie ?

J’aurai écrit pour rejoindre les autres, avec souvent l’espoir de changer un peu la donne, avec l’ambition de dévier le malheur vers des eaux plus claires.

Je n’y suis pas entièrement parvenu.

Le malheur est coriace. Il est vrai qu’il a de nombreux alliés et qu’il sait trouver des appuis jusque chez ceux et celles qu’il tourmente…

Restent - subsistent ? - alors des textes, nombreux, très nombreux, comme des graines de bonheur pas encore germées que je dissémine au hasard de ma vie.

Pas seulement.

Mes textes - c’est tout ce que je leur souhaite - ne sont pas que des traces laissées dans la neige ou la boue, ce sont avant tout des signes d’amitié lancé à l’inconnu sans ami, mais - c’est pure merveille - de signe en signe, ce n’est pas un nouvel amour qui est né dans l’écheveau du temps, mais un amour nouveau, et c’est bien ainsi.

 

Jean-Michel GUYOT publie chez Le chasseur abstrait :

 Quelque part entre vivre et écrire - Prix Chasseur d’essais 2011.
 À voix presque nue précédé de Un cri dans la nuit

En ligne dans la RAL,M :

jean-michel-guyot.ral-m.com

- Un rayon de lune
Papa et maman n’ont pas décroché la lune. Ils n’ont pas su expliquer à l’enfant de quatre ou cinq ans les phases de l’astre brillant. Ils ont travaillé  [...]

- Germaine
Germaine, c’est ma voisine. Elle a le poil ras jaune canari.
On raconte qu’enfant elle est tombée dans un pot de peinture. Elle se trouvait sous  [...]

- La jupe
Ta jupe noire, courte à ravir, et tranchante, impossible de la soulever sans déranger l’harmonie de tes formes de neige.
Ce serait sacrilège.
Non,  [...]

- Max
Max, au creux de la vague, décide de fondre le peu d’or qu’il lui reste.
Armé de son impeccable orthographe, il décide, ce faisant, d’orner la  [...]

- Erva
J’avais droit à quelques explications, il me semble. Elles ne vinrent pas, alors las de contourner l’obstacle, j’ai foncé droit dedans. Il faisait  [...]

- Giboulée
J’eu tôt fait de le renverser comme une crêpe, non que j’eu l’intention de le faire cuire, mais enfin la tentation me traversa, je l’avoue.
Au lieu  [...]

- L'enfance de l'art
Enfant, j’avais du mal avec les ronds, avec les cercles. J’aimais les angles, les angles vifs. Un carré me paraissait toujours plus sûr, plus  [...]

- Verdeur
Voilà qui est dit. Je serai donc le fer de lance d’une avant-garde éphémère. Avant-garde préhensile qui sacrifie son temps et sa sueur, afin de  [...]

- Les courbes bleues
Les courbes bleues épousaient amoureusement l’élan des vagues. La nageuse ne faisait qu’un avec l’onde. Elle ondulait gracieusement à la surface  [...]

- Le loup
Trop longtemps, je me serai abaissé à baiser la main qui me nourrissait. Un jour, j’ai mordu la main. Vorace, je l’ai arrachée. Je me suis enfui  [...]

- Le beau corbeau
Cela commença par une idée. Ca finit par un meurtre. Avec des idées de meurtre en tête apprivoiser un corbeau blessé. Poser l’attelle sur son aile  [...]

- Hibernation
Au fin fond de sa caverne, bien au sec, notre ours des cavernes dort d’un sommeil profond. Il se prend à rêver de l’été en hiver. Abondance de bien  [...]

- Ice Queen
Elle était dans un jeu de séduction froide.
Elle n’aguichait pas, ne portait rien d’affriolant. Sa mise était correcte, son rayonnement certain.  [...]

- Fulgurances
We gotta keep moving,
gotta keep on grooving,
understand both sides of the sky !
Jimi Hendrix, Midnight Lightning
Prêt de toucher au but,  [...]

- Liberté, couleur de femme
Aucune hypothèque ne pesait sur son existence. La situation avait ses avantages. Les assises héritées du passé n’en étaient pas moins d’une solidité à  [...]

- Sur le fil du rasoir
En équilibre instable sur le fil du rasoir, mais qui ne l’est ?
Il manque seulement à d’aucuns d’en avoir conscience. Il ne ressentent pas le fil  [...]

- De proche en proche
Si d’aventure en aventure je pouvais entrer dans tes pensées, s’il m’était donné d’en rendre compte à la lettre, alors aussitôt le mouvement d’écrire qui  [...]

- A une exubérance
C’était toujours les mêmes mots qui sortaient d’elle. Elle n’était plus ce buisson de roses sauvages qu’il avait naguère connu.
Quoi d’étonnant alors  [...]

- L'arrêt du cœur
Quand Max mit son cœur dans la balance, il s’aperçut que cette dernière penchait dangereusement à droite, tandis que son cœur s’obstinait à battre à  [...]

- Dans la chambre
Il y a, je la devine, assise sur l’aube étroite, l’immensité d’un soupir qui tarde à se proférer.
Moments de claire incertitude.
Le  [...]


- A une mandoline
« Mais de même que l’écriture se lit sous l’espèce d’une chose, d’un dehors de chose se condensant en telle ou telle chose, non pour la désigner, mais  [...]

- La demeure de cristal
« Il faudrait pour cela que nous fussions deux. » C’étaient là des mots, rien que des mots qu’il avait oubliés. Elle s’était rappelée à lui, et dans  [...]

- Ses longs doigts d'azur…
Ses longs doigts d’azur… Jean-Michel Guyot Allongée dans l’herbe fraîche, en haut de la colline, elle caressait de ses longs doigts d’azur un nuage  [...]

- Mon domaine.
Mon domaine Jean-Michel Guyot -1-
Tu te promènes tranquillement au milieu des vignes. Ce sont peut-être les tiennes ou bien celles d’un ami ou  [...]

- À voix presque nue - chez Le chasseur abstrait
[ … ] Un cri à égorger l’aube retentit dans la nuit glacée. Max se tint coi, l’œil rivé sur le silence dé-sordonné qui s’en était suivi. La nuit  [...]

- Partage de l'énigme
Il lui arrivait de ne pas être d’accord avec sa Muse. Elle lui inspirait alors des histoires pour la contredire, lui fouetter le sang, la faire  [...]

- Dérive des jours
Sa musique ouvrait sur un monde où il n’avait pas le temps d’habiter…
Sa peinture ouvrait sur un monde où rien ne se passait que son regard sur des  [...]

- Abus dangereux !
Jean-Michel Guyot
Abus dangereux ! La femme que j’aime est conservatrice. Je vous rassure : pas sur le plan politique. Non, elle conserve les  [...]

- Pas à pas
Pas à pas « Oui, c’est peut-être ça l’écriture : l’archéologie d’un possible qui rende moins irrépressible l’angoisse en lui laissant sa part féconde. » -  [...]
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457