Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
Dans la maison tranquille où croissent mes sommeils
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 22 avril 2018.

oOo

Que veux-tu que je donne à ton amour blessé ?
De l’or, je n’en ai pas, ni la maison tranquille
Où tu voudrais dormir d’un sommeil si facile
Que même les oiseaux n’y voudraient te baiser -

Ils sont si difficiles les oiseaux qui aimaient !
Ils n’aiment plus autant que dans l’histoire ancienne
Où mangeant les humains jusqu’à leurs mortes glènes
Ils regardaient la femme avant de la couper

En mille divisions qui réjouissaient leur cœur -
Que les oiseaux sont beaux quand ils mangent la femme !
On a envie de les aimer avec douceur

- Avec cette douceur infinie jusqu’à l’âme
Dans la maison tranquille où croissent mes sommeils
Les oiseaux fleuretaient dans tes tristes réveils.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -